Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


PIFFF 2016 : critique de SAFE NEIGHBORHOOD de Chris Peckover (Australie)

Publié par lecinemadolivierh sur 18 Décembre 2016, 17:42pm

Catégories : #pifff 2016, #Safe Neighborhood, #Chris Peckover, #Dacre Montgomery, #Critique Film, #Festival

PIFFF 2016 : critique de SAFE NEIGHBORHOOD de Chris Peckover (Australie) :

Hors compétition – film de clôture

Année : 2016

Genre : horreur

Durée : 85 minutes

 

Synopsis : A l’approche de Noël, Deandra (Virginia Madsen) une baby-sitter et Jeremy (Dacre Montgomery) un jeune garçon qu’elle garde voient leur maison assiégée par des malfrats. Loin de se démonter, les deux jeunes vont donner du fil à retordre à leurs invités …

 

Safe Neighborhood est le second long métrage du réalisateur Chris Peckover (Undocumented).

Safe Neighborhood est produit par Sidonie Abbene, Brion Hambel, Paul Jensen, Brett Thornquest, Matthew Graham et Matthew Jennison.

Sociétés de production : Storm Vision Entertainment & Best Medicine Productions.

Note IMDB : 7,2/10 sur 135 votes. Une bonne note.

 

afe Neighborhood en Festivals :

Récompense : prix du jury et prix du public du meilleur film au Festival Ithaka Fantastik 2016 (Etats-Unis)

Présenté : Paris International Fantastic Film Festival 2016 (France)

 

Avis : Safe Neighborhood, présenté comme un mélange de Scream et de Maman, j’ai raté l’avion, et j’ajouterai également Dexter et You’re Next, est un huis clos qui commence avec toute la féerie de Noël et ses chants envoutants. Une histoire de baby-sitting qui tourne très mal. Le jeune acteur Dacre Montgomery est plutôt impressionnant dans le rôle de ce jeune garçon pervers emporté par une folie démoniaque. Il ne manque pas d’imagination ce garçon. Même des plus tordues ! Qui a dit que l’Amour rend aveugle, déjà ? Il faudrait peut-être le rappeler à ce jeune Jeremy ? Malheureusement, malgré une durée assez courte de 85 minutes, le film souffre d’un manque de rythme et de rebondissements scénaristiques. C’est amusant au début, mais au final cela en devient un peu lourd, un peu comme un pétard mouillé. C’est le risque de l’exercice du huis clos. Il n’en reste pas non moins que Safe Neighborhood est un film qui se laisse voir pour le jeu des acteurs ainsi que pour la belle photographie de Carl Robertson accompagnée de la musique de Brian Cachia. Un film à voir pendant ces fêtes de fin d’année et pourquoi pas au festival de Gerardmer 2017 … Moralité de l’histoire : être une baby-sitter avec du charme peut s’avérer être un métier très dangereux …

 

Ma note : 7/10. Safe Neighborhood est un film pervers, jouant sur la perception des spectateurs pour mieux les surprendre, cousu d’un final jouissif. Un moment sympa et amusant, malgré un scénario un peu léger faisant trainer en longueur notre appétit !

Olivier H.

PIFFF 2016 : critique de SAFE NEIGHBORHOOD de Chris Peckover (Australie)
PIFFF 2016 : critique de SAFE NEIGHBORHOOD de Chris Peckover (Australie)
PIFFF 2016 : critique de SAFE NEIGHBORHOOD de Chris Peckover (Australie)
PIFFF 2016 : critique de SAFE NEIGHBORHOOD de Chris Peckover (Australie)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents