Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court-métrage UN CIEL BLEU PRESQUE PARFAIT de Quarxx (France)

Publié par lecinemadolivierh sur 22 Mars 2016, 18:56pm

Catégories : #critique court, #Quarxx, #festival gerardmer

Critique du court-métrage UN CIEL BLEU PRESQUE PARFAIT de Quarxx (France) :

Date de sortie : janvier 2016

Durée : 38 minutes

Vu au cinéma Le Bastille le 10 mars 2016 en présence de l’équipe du film

Genre : fantastique / SF / horreur

Synopsis : on pourrait croire que Simon (Jean-Luc Couchard) mène une vie banale et monotone. On aurait tort … Contrairement aux apparences, il ne vit pas seul dans ce vieux corps de ferme qui tombe en ruine entre kidnappeur et ange gardien, il n’a de cesse de veiller sur sa colocataire (Mélanie Gaydos). Persuadé d’être en contact avec des êtres venus d’ailleurs, Simon va perdre peu à peu pied et la frontière entre réalité et cauchemar va petit à petit s’effacer …

Un Ciel Bleu Presque Parfait n’est pas le premier coup d’essai du réalisateur Quarxx, qui avait réalisé en 2013, le court-métrage Nuit Noire (Prix de la meilleure réalisation au L.A. Indie Film Festival). L’univers de cet artiste parisien navigue en eaux troubles coulant à contre-courant. Un art bien différent et éloigné de celui des conformistes. Un univers proche de celui de la provocation, à la lisière de la folie humaine non loin d’un certain glauque malsain, mais tellement humain !

Un Ciel Bleu Presque Parfait est produit par Martin Zarka et Julien Savès.

Les sociétés de production sont Blast production et Broken Production.

Le budget du film est estimé à 60 000 euros.

Le film a été présenté en avant-première au Festival de Gerardmer 2016. Le court est passé récemment au Sadique Master Festival et il sera présenté au Festival Mauvais Genre 2016 à Tours.

Note IMDB : 9/10 pour 5 votes. Certes pas très représentatif, mais une putain de bonne note !

Mon avis : Un Ciel Bleu Presque Parfait n’est pas le genre de court-métrage politiquement correct à ranger au milieu d’autres courts-métrages. Le film interpelle, marque par son esprit glauque et limite malsain, mais avec également de l’humain. Il mélange les genres du drame familial, à la culpabilité pour se noyer dans la paranoïa, thème que j’affectionne particulièrement. Vous l’aurez compris, ce court n’est pas à mettre entre toutes les mains. Il peut marquer à vie comme de l’encre indélébile, comme l’a fait le film belge Calvaire. Et vu le résultat que cela peut avoir sur l’être humain (Cas de Simon par exemple), mieux vaut faire gaffe ! L’acteur belge Jean-Luc Couchard (Calvaire de Fabrice Du Welz, Babysitting 2 ou encore Rien à Déclarer de Dany Boon) est tout simplement bouleversant et terrifiant. Il endosse avec merveille ce rôle déconnecté de la réalité, surréaliste, suite à un traumatisme d’enfance. Il se retrouve sous le poids d’une lourde responsabilité, qui va lui faire perdre le fil de la réalité et le plonger dans une paranoïa aigue. Il se verra tel un monstre à travers le miroir. Mais est-il un monstre ou bien un être meurtri qui essaie de réparer le mal en guise de rédemption ? L’assistance sociale en paiera la note à la joie des cochons. La photographie d’Antoine Carpentier est belle. Que ce soit les paysages à l’extérieur que les scènes tournées dans la maison. Ces dernières où la seule lumière provient de dehors et traverse la maison par les fenêtres. Superbes lumières jouant avec une atmosphère lugubre et mystérieuse. Les effets spéciaux sont également réussis. Ils sont très peu utilisés, ce qui ne gâche pas la qualité scénaristique du film. Ce dernier est comme un électrochoc dans Vol Au-Dessus d’un Nid de Coucou. Le réalisateur Quarxx s’est permis beaucoup de choses dans ce film, tel un électron libre, que d’autres réalisateurs n’auraient même pas imaginé. Le film peut donc choquer, déranger, mettre mal à l’aise, interroger. Il est tellement bon de sortir des sentiers battus et de présenter un OVNI cinématographique comme UCBPP. Le spectateur est entrainé malgré lui dans cette spirale infernale aux côtés de Simon. Il a de l’affection pour Simon et espère même que les extraterrestres vont venir l’aider. La scène très osée avec le gigolo Michel (Xavier Mussel excellent dans ce second rôle pas facile) est à marquer dans les annales (avec ou sans jeu de mot) ! Un Ciel Bleu Presque Parfait est comme une grande claque dans la gueule ! Et comme l’a dit Jean-Luc Couchard, lors de la projection, les parents de Quarxx devraient l’emmener consulter un psy … Que dire de plus ? Mille mercis à l’équipe du film d’avoir osé monter ce bijou, ce quartz cinématographique. En espérant que l’idée d’en faire un long fleuri dans les esprits … Ah oui, j’oubliais … ma note : 8,5/10. Ben ouais, quand même !

Je remercie Nathalie Iund et Blanche Aurore Duault de MIAM Presse, ainsi que le réalisateur Quarxx.

Olivier H.

Critique du court-métrage UN CIEL BLEU PRESQUE PARFAIT de Quarxx (France)
Critique du court-métrage UN CIEL BLEU PRESQUE PARFAIT de Quarxx (France)
Critique du court-métrage UN CIEL BLEU PRESQUE PARFAIT de Quarxx (France)
Magnifique phot avec uen lumière type Spielberg !

Magnifique phot avec uen lumière type Spielberg !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents