Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court-métrage VARDØGER de Ludovic de Gaillande (France)

Publié par lecinemadolivierh sur 19 Octobre 2016, 19:22pm

Catégories : #critique court, #VARDØGER, #Ludovic de Gaillande, #Bloody Week End, #Mauvais Genr

Critique du court-métrage VARDØGER de Ludovic de Gaillande (France) :

Date de sortie : mars 2016

Durée : 14 minutes 20

Genre : fantastique/horreur

 

Synopsis : Alors que plusieurs meurtres ensanglantent Paris, un photographe allemand (Nico Rogner), de retour dans la capitale après plusieurs voyages à l’étranger, devient la proie d’une présence invisible. Le cauchemar commence 

 

« Le court-métrage s’inspire d’une légende nordique qui explore les territoires les plus sombres du surnaturel et de l’inconscient. »

Le court est un projet de fin d’étude. Il a été co-écrit avec François Buleté.

Vardøger est produit par Antoine Garcia. Il a également été financé sur le site participatif Ulule.

La société de production est l’école 3IS (Institut International Image et Son) Production (Les excellents Jiminy, Chrysalis)

Note IMDB : 8/10 sur 5 votes seulement. Mais excellente note.

 

En festivals (liste non exhaustive):

Vardøger a été présenté au Festival Mauvais Genre (France), au Bloody Week-End (France), au Champs-Elysées Film Festival (France), au FilmQuest (Etats-Unis) ainsi qu’au Nola Horror Film Fest, au Feffs (France), au Lund International Fantastic Film Festival (Suède), au SPASM (Canada) …

 

Mon avis : Pour un premier court métrage, Vardøger est un projet cinématographique fort intéressant pour son scénario fantastique, sous influence Le Horlà de Guy Maupassant. Le sujet du film étant cette entité fantomatique qui pourchasse le photographe très bien interprété par Nico Rogner. Une entité qui le suit un peu partout en Europe. D’où sort cette présence ? D’un voyage en Scandinavie ? De quoi plonger le personnage principal dans une psychose proche de la schizophrénie. Le twist final est renversant, même s’il est un peu prévisible. Les références cinématographiques citées par le réalisateur sont Nomads de John McTiernan (Scène dans la rue étroite) et les Body Snatchers. Pour ce qui est de la référence visuelle, Ludovic de Gaillande a fait un très bon choix : l’excellent Midnight Meat Train de Ryuhei Kitamura. La réalisation maitrisée et fluide prend son rythme via l’intrigue qui se met en place assez rapidement. Qui est ce photographe et où se trouve-t-il ? Qui sont ces gens qu’il voit dans son appareil photographique ? Est-il dans un purgatoire ?

La photographie d’Antoine Szlafmyc est magnifique. Il y a de belles lumières froides, rappelant de grands films de science-fiction. Vardøger est à la frontière d’un film expérimental surréaliste. C’est un film particulier en son genre. Ne vous attendez pas à ce que le réalisateur Ludovic de Gaillande vous souffle l’histoire du film. Il laisse le spectateur se faire son idée en laissant quelques indices par-ci, par-là à découvrir par soi-même. Le court métrage entraine le spectateur dans les limbes obscurs de l’être humain. Dans son inconscient où se cache une part d’ombre de lui-même et qui pose réflexion sur son identité. Là est la fondation de ce projet de fin d’étude, très casse gueule sur papier et assez réussi à l’écran. Vardøger est un petit court à déguster en entrée, seul devant son téléviseur dans l’obscurité la plus totale !

 

Ma note : 6,5/10. Vardøger est un vrai court-métrage du genre fantastique. On attend avec une certaine impatience le prochain projet de Ludovic de Gaillande. Et pourquoi pas la version longue de Vardøger qui donnerait un peu plus de détails aux spectateurs quant à l’intrigue du film ?

 

Je remercie le réalisateur Ludovic de Gaillande pour le lien privé du film.

Olivier H.

Critique du court-métrage VARDØGER de Ludovic de Gaillande (France)
Critique du court-métrage VARDØGER de Ludovic de Gaillande (France)
Critique du court-métrage VARDØGER de Ludovic de Gaillande (France)
Critique du court-métrage VARDØGER de Ludovic de Gaillande (France)
Critique du court-métrage VARDØGER de Ludovic de Gaillande (France)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents