Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


PIFFF 2013 : critique du film LES SORCIERES DE ZUGARRAMURDI d'Alex de la Iglesia

Publié par lecinemadolivierh sur 20 Novembre 2013, 11:34am

Bonjour,

 

Voici ma critique du film Les Sorcières de Zugarramurdi d'Alex de la Iglesia (Action Mutante et l'excellent El Dia de la Bestia, Gand Prix à Fantastic'Arts, Balada Triste, Mes Chers Voisins) :

Film projeté lors de la Cérémonie d'Ouverture, mardi 19 novembre, en présence du réalisateur.

 

Alex de la Iglesia parle de son film comme un film mauvais, pour un Festival mauvais et il se décrit comme quelque de vieux, gros et divorcé ! Voilà, les dés sont jetés et le film peut commencer ...

 

 

Genre : Comédie horrifique

 

Sujet : L'homme invisble, Minnie, le Christ et le Soldat vert de Toys Story sont réunis pour braquer une bijouterie en plein carnaval. Le film commence à 200 à l'heure et en met plein les yeux ! La course poursuite avec la police est très bien réalisée, sans trop de cascades, mais quand même un minima.

Les fuyards, c'est-à-dire, ceux qui ne se sont pas fait chopés, le Christ et son fils, Le soldat vert, un conducteur de taxi prit en otage avec son client font route au Nord pour passer la frontière française.

Mais voilà, il faut passer par le village Zugarramurdi, célèbre dans les années 1600, où se réunissaient de nombreuses sorcières (Histoire vraie). Et là, les vraies emmerdes commencent ...

 

Alex de la Iglesia a fait de son film, sa psychothérapie envers les femmes, et sûrement de son divorce, comme il a précisé en début de projection (Reste à vérifier le connaissant ... la malin). Le film montre les hommes comme des doux agneaux attachés aux chevilles de leurs dames. Des couilles molles, en quelque sorte. "Si je n'appelle pas ma femme pour la prévenir que je ne serai pas là pour le dîner, elle va se facher" dixit le chauffeur de taxi.

Des femmes castatrices et machiavéliques, ayant pour plan de rammollir les hommes et de leurs sucer leurs cerveaux (Heu, vous savez où est le cerveau des hommes ? lol).

 

Le film tire tout de même un peu en longueur avec ses 110 minutes. Dommage ! C'est le seul bémol de cette partition diabolique ! Et comme à son habitude, de la Iglesia nous parle un peu de religion, de sorcières et d'église (Thème d'El Dia de la Bestia).

 

C'est toujours un plaisir de voir l'actrice Carmen Maura qui joue içi le rôle de la Sorcière Graciana Barrenetxea.

On retrouve également, l'acteur Hugo Silva qui avait joué dans El Cuerpo présenté et Grand Prix à PIFFF 2012.

 

Pour la petite histoire vraie des sorcières de Zugarramurdi, cela s'est passé en 1600. Le village était très connu pour ses grottes où on disait qu'ils se réunissaient les sorcières. L'inquisition de 1610 a mit plus d'une dizaine de ses demoiselles sur les buches de noêl !

 

Ma note : 8/10. Un film 100% de la Iglesia, avec des moments complètement délirants et fous ! Un mélange d'horreur avec des scènes complètement déjantées. Les Sorcières de Zugarramurdi est à voir, surtout pour les fans ...

 

Note IMDB : 6,6/10.

 

Olivier H.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents