Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


FESTIVAL DE GERARDMER 2014 (Fantastic'Arts) : critique d'ABLATION d'Arnold de Parscau (France)

Publié par lecinemadolivierh sur 9 Février 2014, 15:26pm

Catégories : #cinema

Critique d’Ablation d’Arnold de Parscau (France) :

(Date de sortie en France : 26 mars 2014)

Genre : drame

Sujet : Pastor (Denis Ménochet), père de famille, se réveille comme une merde près d’une décharge, après une soirée bien plus que bien arrosée. En rentrant dans sa chambre d’hôtel pleine de cadavres …. de bouteilles en tout genre, il fait la découverte d’un gros pansement dans le bas droit de son dos (Le gars n’avait aucune douleur jusqu’à présent). En plus d’une gueule de bois qui lui a vidé tout souvenir de la nuit passée, dont une partie dans un club de strip tease, il s’aperçoit qu’il porte une balafre digne du docteur Frankenstein. Pastor va rendre visite à une ancienne maîtresse de lit, et non d’école, qui est aussi docteur. Elle va lui dire qu’on lui a prélevé un rein. Ben oui, l’abus d’alcool nuit gravement à la santé … A partir de là, Pastor, obstiné à retrouver son cher rein, va laisser en abandon sa petite famille en se rapprochant de son ancienne maîtresse …

Aux commandes du scénario, on retrouve Benoît Delépine (Groland, Le Grand Soir, Mammuth) qui nous informe, lors de l’avant première du film au Festival de Gerardmer, qu’il a vécu pendant une courte nuit cette sensation qu’on lui avait prélevé un rein.

Le réalisateur Arnold de Parscau, qui avait présenté son court métrage Tommy en compétition au Festival de Gerardmer en 2011, signe une très bonne réalisation pour un 1er film. Ce jeune réalisateur de 25 ans est à suivre de près. Lui qui a déjà signé par le passé, la réalisation d’un clip vidéo pour David Lynch

A noter les présences de Virginie Ledoyen (Léa, la belle femme délaissée de Pastor et là on a du mal à comprendre), Philippe Nahon (Wortz), l’unique Yolande Moreau (Assistante de Wortz) et notre french-américaine Julie Delpy. Un casting de rêve pour un 1er film !

Ma note : 7,5/10. Le film est plutôt sympa et il y a peu de temps mort dans cette recherche de rein. Le scénario est peut être un peu léger et bancal, mais le résultat reste honnête avec une sorte d'humanisation des préleveurs de reins  qui font uniquement celà, pour une bonne cause. Même le chien a dans un rôle important dans le film, c’est pour dire. Film à voir.

Olivier H.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents