Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


MARCHE NOIR d'Abbas Amini (Iran)

Publié par lecinemadolivierh sur 22 Janvier 2022, 15:23pm

Catégories : #Marché Noir, #Abbas Amini, #Reims Polar, #Mensch Agency, #L'Atelier Distribution, #The Slaughterhouse, #Mani Haghighi, #Amirhossein Fathi

MARCHE NOIR d'Abbas Amini (Iran)

MARCHE NOIR (aka The Slaugtherhouse) d’Abbas Amini (Iran)

Sortie en salles le 5 janvier 2022

Polar – 102 minutes

Avec Amirhossein Fathi, Mani Haghighi, Baran Kosari.

L’Atelier Distribution.

 

Synopsis : Expulsé de France, Amir retourne vivre chez sa famille en Iran. Par solidarité avec son père, il se retrouve impliqué dans un crime et va devoir fréquenter le trafic de devises étrangères au marché noir. Mais la culpabilité le ronge…

 

Le réalisateur iranien Abbas Amini a fait ses armes en réalisant divers documentaires sur des thématiques sociales et les terribles conséquences de la guerre Iran/Irak. Marché Noir, son troisième long-métrage sur les marchés des devises (achats/ventes de devises étrangères comme le dollar), est assez proche du format documentaire. Le spectateur est pris dans les griffes du cadre aux côtés des vulnérables protagonistes dans cette histoire sombre des dérives de la pauvreté et des marchés illicites.

 

Prenons le temps d’expliquer le titre anglais The Slaugtherhouse : l’histoire se déroule dans un abattoir de moutons, propriété de l’entrepreneur M. Motevalli (Mani Haghighi). Un matin des corps sont découverts dans une chambre froide de l’abattoir. Début d’une spirale infernale dans l’économie circulaire clandestine.

Suite à la découverte de ces corps, le gardien de l’abattoir va appeler son fils Amir (Amirhossein Fathi) à l’aider. Entre autre, cacher les corps …

 

En 2016, le film iranien fantastique Under the Shadow de Babak Anvari avait fait sensation dans de nombreux festivals. Il était déjà question entre autres de la guerre entre l’Iran et l’Irak. C’est le traumatisme de la société iranienne actuelle avec l’embargo Américains qui n’arrange rien. Le cinéma iranien s’en sort plutôt bien avec des productions comme La Loi de Téhéran (Grand prix du Reims Polar 2021) ou encore un peu plus loin dans le temps Une Séparation ou Taxi Téhéran. Comme si le cinéma avait plus de choses à raconter dans des pays où les conditions sont dures. Prendre le cinéma comme un vecteur, un prisme de la dure réalité sans prendre parti.

 

Les acteurs Mani Haghighi et Amirhossein Fathi portent le film sur leurs épaules. Le premier jouant un rôle machiavélique sans remord, tandis que le second interprétant un personnage rongé par la culpabilité. Il y a comme un équilibre entre les deux protagonistes. Le bien équilibrant avec le mal en quelque sorte.

 

Marché Noir peut avoir plusieurs degrés de lectures, comme celle plus directe de voir l’appauvrissement du peuple qui pour s’en sortir magouillent avec des dollars, un autre un peu plus caché qui serait que l’état cache ses corps qui tombent sous la pauvreté …

 

Le film est dans sa troisième semaine de sortie et les salles dans lesquelles il est projeté se comptent sur les doigts des deux mains. Alors c’est le moment ou jamais d’aller voir le film sur un grand écran parce que c’est mieux même s’il n’y a pas encore les pop-corns (et c’est tant mieux pour certains).

 

« En ce moment, alors que nous regardons le film, le dollar américain est un enjeu décisif sur le marché iranien. Chaque jour, le dollar américain devient plus cher en raison de l’embargo et de la situation économique très fragile. Et pour gagner leur vie, les gens sont obligés d’acheter et de vendre des dollars américains et de s’impliquer dans des affaires excentriques qui les mènent à des conditions difficiles. » Abbas Amini lors du Festival International du Film de Mannheim-Heidelberg.

 

Marché Noir a remporté le prix du jury au Festival du Film Policier de Reims Polar où le cinéma Iranien a brillé en 2021.

Olivier H.

 

MARCHE NOIR d'Abbas Amini (Iran)
MARCHE NOIR d'Abbas Amini (Iran)
MARCHE NOIR d'Abbas Amini (Iran)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents