Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


MANDIBULES de Quentin Dupieux

Publié par lecinemadolivierh sur 27 Juin 2021, 16:26pm

Catégories : #Mandibules, #Quentin dupieux, #M. Oizo, #Grégoire Ludig, #David Marsais, #Adèle Exarchopoulos, #India Hair

MANDIBULES de Quentin Dupieux

MANDIBULES de Quentin Dupieux (France)

Date de sortie en salles : 19 mai 2021

Comédie fantastique – 77 minutes

Avec Grégoire Ludig, David Marsais, Adèle Exarchopoulos, India Hair, Roméo Elvis, Coralie Russier

Production : Chi-fou-mi Production

Distributeur France : Memento

 

Il y a environ un an, j’ai croisé le chemin cinématographique du réalisateur français Quentin Dupieux au bord d’une route avec les aventures d’un pneu pas comme les autres aux tendances serial killer. Rubber (2010), le troisième long-métrage de Dupieux. Un pneu pas vraiment dégonflé ! L’univers déjanté et bien décalé du film demandait un certain lâcher prise au risque de rester scotcher au bitume et de passer à côté du film. J’ai ensuite, enchainé avec Le Daim (2019), son huitième long-métrage (oui, il y a un trou dans la chronologie, mais je compte bien y remédier) avec l’excellent Jean Dujardin. Idem, on retrouve cet univers propre au réalisateur français non loin d’un autre réalisateur français, Bruno Dumont (Ptit Quinquin, La Loute). Mais cette fois-ci, il n’est plus question de caoutchouc, mais de daim. Une veste et puis tout ce qui va avec dont une dose (encore) de serial killer ! Deux films, deux tueries vraiment.

 

Mais alors Mandibules, c’est bien ou pas ?

Synopsis : Manu dort sur la plage. On lui propose une mission payée 500 balles : récupérer une valise chez un nommé Michel Michel et la livrer à quelqu'un. Il vole alors une vieille Mercedes déglinguée et embarque son meilleur ami, Jean-Gab. Mais, à peine partis, les deux pieds nickelés découvrent une mouche géante coincée dans le coffre de la voiture. Jean-Gab a alors une idée de génie : se faire de l'argent avec la mouche après l'avoir dressée.

 

Mandibules raconte l’histoire de deux losers, Manu et Jean-Gab, deux amis d’enfance fauchés comme pas possible. L’un dort sous la belle étoile sur une plage et l’autre squatte chez sa mère. Alors quand on propose à Manu d’empocher cinq cent balles pour emmener une valise d’un point A à un point B à condition que ce soit dans le coffre d’une voiture, afin que la valise ne soit pas visible … il accepte bien volontiers (même s’il ne possède pas de bagnole). Un peu naïf le gars vous me direz … Leur plan va prendre une toute autre tournure suite à la découverte d’une mouche géante dans le coffre de la voiture volée par Manu. Ils sont surs de pouvoir gagner beaucoup plus que cinq cent balles en dressant la mouche pour qu’elle aille par exemple dans une banque faire un hold up et leur rapporter le fric … et pour une fois, il n’y a pas de serial killer dans l’histoire bien plus solaire.

 

Manu et Jean-Gab sont des cousins de The Dude, Jeff Bridges dans l’excellent The Big Lebowski. Ils ne pensent pas comme des gens ordinaires, ont l’air simplet et pas méchant, même avec une arme à la main, ce que va apprendre l’inimitable Bruno Lochet (Dommage que l’on ne le voit pas plus longtemps dans le film). Ils ont aussi un peu de Gaston Lagaffe qui coule dans leur veine (La scène où Manu demande à Jean-Gab s’il est allergique à quelque chose est un summum). La première partie de Mandibules fait penser à un western avec ses décors en plein air, ambiance road movies, tandis que la seconde partie s’oriente plus vers un huis clos. L’environnement se referme petit à petit sur nos deux, trois ?, protagonistes.

 

Grégoire Ludig et David Marsais interprètent respectivement à merveille Manu et Jean-Gab. On dirait vraiment deux potos. Chose que je ne savais pas, ils ont été un duo comique dans le Palmashow. De surplus, on peut les retrouver dans un même film Adieux les cons d’Albert Dupontel (que je vous conseille vivement) ou encore le très marrant Babysitting de Philippe Lacheau et Nicolas Benamou. Grégoire avait déjà collaboré avec Quentin Dupieux dans Au Poste !

Les personnages secondaires apportent également de la profondeur au film. A commencer par Bruno Lochet en proprio d’une caravane au milieu de nulle part. Un gars un peu louche … Puis, India Hair (Petit Paysan, Dix pour cent) qui confond Manu avec un autre (Superbe situation en quiproquo) et qui l’invite dans la demeure familiale en compagnie d’amis, Adèle Exarchopoulos (La Vie d’Adèle) dans un rôle pas évident, mais réussi et Roméo Elvis (Rappeur qui a collaboré avec Quentin Dupieux qui est également artiste de musique). Une vraie petite famille qui va imploser …

 

Grégoire Ludig et David Marsais ont remporté le prix du meilleur acteur au prestigieux Festival de Sitges, prix hautement mérité !

 

Courez, volez voir Mandibules en salles, parce qu’il le vaut bien et qu’il apporte du rire et de la douceur. Un bon bol d’air frais qui fait du bien ! Les billets devraient être remboursés par la sécurité sociale ! Et aussi, c’est le film le plus aboutit, le plus construit et le plus accessible du réalisateur.

 

Quentin Dupieux est un réalisateur prolifique … un nouveau long-métrage est sur les rails : Incroyable mais vrai. C’est le titre du film, incroyable non ? Alain Chabat sera de la partie. Moi avec un tel titre, je signe tout de suite !

 

Olivier H.

MANDIBULES de Quentin Dupieux
MANDIBULES de Quentin Dupieux
MANDIBULES de Quentin Dupieux
MANDIBULES de Quentin Dupieux
MANDIBULES de Quentin Dupieux
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents