Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


BIFFF 2018 - critique du long-métrage ALONG WITH THE GODS: THE TWO WORLDS de KIM Yong-hwa (Corée du Sud)

Publié par lecinemadolivierh sur 29 Avril 2018, 15:46pm

Catégories : #BIFFF 2018, #Brussels International Fantastic Film Festival 2018, #Compétition internationale, #KIM Yong-hwa, #Bouddhisme, #JOO Ho-min, #CHOI Ji-sun, #Dexter Studios, #Realies Pictures, #HA Jung-woo, #DONG seok-Ma, #CHA Tae-hyun, #JU Ji-hoon, #Byung-seo Kim, #Along with the Gods: the Two Worlds

BIFFF 2018 - critique du long-métrage ALONG WITH THE GODS: THE TWO WORLDS de KIM Yong-hwa (Corée du Sud)

BIFFF 2018 – critique du long-métrage ALONG WITH THE GODS: THE TWO WORLDS de Kim Yong-Hwa (Corée du Sud) :

Compétition internationale

Année : 2017

Durée : 139 minutes

Genre : fantastique – action

 

Synopsis : après sa mort soudaine en plein exercice de ses fonctions, le pompier Kim Ja-hong reçoit la visite de trois anges gardiens qui l’accompagnent dans son voyage dans l’au-delà, où il doit être jugé sept fois pour prouver qu’il a mené une vie humaine innocente et avoir le droit de se réincarner.

 

Along with the Gods est une adaptation de la bande dessinée du même nom de Joo Ho-Min (2010).

Along with the Gods: The Two Worlds est produit par Ji-sun Choi.

Sociétés de production : Dexter Studios et Realies Pictures.

Note IMDB : 7,4/10 sur 4 761 notes.

Rotten Tomatoes : 50% d’avis favorables sur 6 avis.

Anecdote : le film atteint la place du meilleur film au box-office 2017 en seulement trois semaines d’exploitation et le troisième plus gros succès de tous les temps en Corée du Sud.

 

 

Avis : Along with the Gods est un blockbuster coréen. Le film en met plein la vue avec ses effets spéciaux et ses cascades spectaculaires, qui s’enchainent à un rythme d’enfer. Le spectateur assiste au décès et au passage de l’au-delà du pompier Kim Ja-hong qui tentait de sauver une petite fille des flammes de l’enfer. Kim Ja-hong devra passer sept purgatoires où sa vie sera jugée afin de pouvoir se réincarner. (Dans la religion Bouddhiste, un être mort peut se réincarner si et seulement s’il a eu une vie exemplaire et bonne). Il va passer par l’enfer tout feu, tout flamme et rempli de lave. Ce monde est l’un de mes préférés avec celui de l’eau et ses poissons carnivores impressionnants, ainsi que celui du désert (Dernier purgatoire à passer). Le spectateur voyage dans ces différents mondes un peu comme s’il entrait à chaque fois dans un nouveau monde virtuel. Comme si il entrait dans un jeu virtuel. Le statut de pompier du héros, qui dédie sa vie à celle des autres, lui vaut être un parangon. Une personne hautement estimée par les anges gardiens qui l’accompagnent dans l’au-delà. Mais cela ne suffira pas pour éponger tous ses péchés encourus.

 

Les personnages, et donc les acteurs ne sont pas effacés par l’omniprésence des effets spéciaux supervisés par JIN Jong-hyun. Le casting trois étoiles est d’ailleurs impressionnant. On retrouve l’acteur HA Jung-woo (Tunnel de Seong-hun Kim, The Handmaiden de Chan-wook Park, The Murderer ou encore The Chaser de Hong-jin Na) dans le rôle de Gang-lim un des trois anges gardiens. Puis CHA Tae-hyun et JU Ji-hoon respectivement dans les rôles du pompier Kim Ja-hong et l’ange gardien Hewonmak. KIM Hyang-gi dans son rôle de gardien Deok-choon est quasiment le seul protagoniste féminin de l’histoire. Et on retrouve également l’une des grandes stars coréennes du moment, DONG seok-Ma (Train to Busan de Yeon Sang-ho, Le Bon, La Brute et le Cinglé de Kim Jee-woon) dans le rôle d’un dieu.

Côté technique, la photographie est signée Byung-seo Kim (The Host de Bong Joon-ho et J’ai rencontré le Diable de Kim Jee-woon). Jun-seok Bang assure la musique.

Petit bémol : la durée du film ainsi que les sept purgatoires à passer qui en devient redondant, même s’ils ne se ressemblent pas. Ajoutez à cela, l’histoire du frère décédé qui prend sa vengeance dans l’au-delà qui alourdi un scénario déjà bien rempli.

 

Note : 7,5/10. Along with the Gods est un film spectaculaire et époustouflant. Les scènes d’actions s’enchainent à un rythme endiablé (Certaines scènes feront penser à la trilogie Matrix des frères Wachowski). Les thèmes abordés sont le Bouddhisme, la famille, la culpabilité ainsi que la rédemption et la réincarnation. Le film a déjà une suite en préparation : Along with the Gods : Les 49 derniers jours, qui sortira en été 2018 en Corée du Sud. Quand la Corée du Sud rime avec blockbuster d’été !

Mad Olive

Kim Ja-hong

Kim Ja-hong

Les trois anges gardiens

Les trois anges gardiens

BIFFF 2018 - critique du long-métrage ALONG WITH THE GODS: THE TWO WORLDS de KIM Yong-hwa (Corée du Sud)
BIFFF 2018 - critique du long-métrage ALONG WITH THE GODS: THE TWO WORLDS de KIM Yong-hwa (Corée du Sud)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents