Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du long-métrage PADDINGTON 2 de Paul King (Royaume Uni \ France)

Publié par lecinemadolivierh sur 7 Janvier 2018, 17:44pm

Catégories : #Critique Film, #Paddington 2, #Paul King, #David Heyman, #StudioCanal, #Canal+, #Ciné+, #Noah Taylor, #Brendan Gleese, #Hugh Grant, #Aaron Neil, #Erik Wilson

Critique du long-métrage PADDINGTON 2 de Paul King (Royaume Uni \ France)

Critique de PADDINGTON 2 de Paul King (Royaume-Uni \ France) :

Date de sortie: 6 décembre 2017 

Durée: 1h43

Genre: comédie familiale

 

Synopsis: Paddington coule des jours heureux chez les Brown, sa famille d’adoption, dans un quartier paisible de Londres, où il est apprécié de tous. Alors qu’il recherche un cadeau exceptionnel pour les cent ans de sa tante adorée, il repère un magnifique livre animé, très ancien, chez un antiquaire. Pas de temps à perdre : il enchaîne les petits boulots pour pouvoir l’acheter ! Mais lorsque le précieux ouvrage est volé, Paddington est accusé à tort et incarcéré. Convaincus de son innocence, les Brown se lancent dans une enquête pour retrouver le coupable…

 

 

Par le réalisateur du 1er volet.

Paddington 2 est produit par David Heyman.

Société de production: StudioCanal, en association avec Anton Capital Entertainment, avec la participation d’Amazon Prime Instant Video, Canal+ et Ciné+.

Distributeur France: StudioCanal

Note IMDB : 8,1/10 sur 7 082 notes. Une excellente note !

 

 

Avis : Noël 2014, Paddington de Paul King avait séduit le public français. Rien étonnant donc, trois ans après, de découvrir une suite des aventures de cet ourson à Londres au sein de la famille Brown qui l’a recueilli. La séquence d’ouverture est un peu bizarre. Ce n’est pas un résumé du premier opus, mais une préface (Histoire se déroulant avant le premier volet). Cette séquence à mon goût personnel, n’apporte rien au film. Bref, le spectateur retrouve son ourson préféré toujours aux côtés de la merveilleuse et naïve famille Brown. Tout va pour le mieux, jusqu’au jour où Paddington se retrouve derrière les barreaux d’une prison, suite à une accusation de vol. Mais sachant que la famille Brown va tout faire pour le sortir de ce pétrin, notre ami poilu va faire de nouvelles connaissances. Pas forcément des connaissances recommandées … Phibs (Noah Taylor), Knuckles McGinty (Brendan Gleeson) et Spoon (Aaron Neil). Ensemble, ils vont tenter de s’évader de prison en unissant leur service. Mais y arriveront-ils ?

 

La photographie d’Erik Wilson est superbe. Les images, ainsi que les lumières sont belles. L’ours Paddington tout en image de synthèse est également une réussite. A aucun moment, l’ours, non réel, se détache des vrais acteurs. Il s’intègre à merveille, laissant croire au spectateur, qu’il est un acteur et non une image produite par un ordinateur. L’ours dégage de l’empathie facile avec sa gentillesse. Le scénario de ce second volet reprend les mêmes ingrédients du premier opus, à savoir, un méchant, ici campé par Hugh Grant, remplaçant Nicole Kidman, la méchante du un (Oui, on perd un peu en échange). Ajoutez plusieurs péripéties et le tour est joué ! Paddington va vite de retrouver dans un pétrin et dans de folles aventures. Mais est-ce que le tout tient la route pendant plus d’une heure et demie ? Pratiquement … Il est toujours attendrissant de revoir notre boule de poil préférée Paddington. Par contre, ne lui confiez rien, sous risque de tempête ambulante ! Ce second opus tire un peu plus les ficelles des sentiments où il est question d’entre-aide, d’amitié et de famille. Le tout est un peu long et aurait mérité un cran au-dessus de dynamisme, même s’il est déjà assez bien rythmé. Le tout laisse deviner qu’un troisième volet devrait pointer le bout de son nez dans … trois ans, à Noël 2020 ?

 

Note : 6,5/10. On passe un agréable moment aux côtés de Paddington. C’est un bon divertissement familial avec de bons acteurs. Brendan Gleeson (L’Irlandais, Bons Baisers de Bruges, Harry Potter) est impressionnant comme à son habitude. C’est mon coup de cœur de ce deuxième opus ! A ses côtés, Noah Taylor (Charlie et la Chocolaterie) est également assez bon. Hugh Grant joue bien le jeu du gars qui va s’en prendre plein la gueule et dont le public lui en sera antipathique. C’est réussi ! Le challenge du troisième opus sera de trouver un casting trois étoiles pour continuer les aventures, que dis-je, les péripéties de Paddington à Londres ou bien ailleurs …

Mad Olive

Paddington expliquant sa recette de marmelade

Paddington expliquant sa recette de marmelade

Et une péripétie ! Une !

Et une péripétie ! Une !

En route pour de nouvelles aventures !

En route pour de nouvelles aventures !

De nouvelles connaissances pas toujours rose !

De nouvelles connaissances pas toujours rose !

Critique du long-métrage PADDINGTON 2 de Paul King (Royaume Uni \ France)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents