Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


L'ETRANGE FESTIVAL 2017 : COLD HELL (Die Hölle) de Stefan Ruzowitzky (Allemagne / Autriche)

Publié par lecinemadolivierh sur 23 Septembre 2017, 16:04pm

Catégories : #L'Etrange Festival, #Cold Hell, #Die Hölle, #Stefan Ruzowitzky, #Violetta Schurawlow, #Allegro Film, #BIFFF 2017, #MotelX 2017, #Festival, #Critique Film, #Tobias Moretti

L'ETRANGE FESTIVAL 2017 : COLD HELL (Die Hölle) de Stefan Ruzowitzky (Allemagne / Autriche)

L’ETRANGE FESTIVAL 2017 : COLD HELL (Die Hölle) de Stefan Ruzowitzky (Allemagne\Autriche) :

Compétition internationale – En présence du réalisateur

Année : 2017

Durée : 92 minutes

Genre : thriller dramatique

 

Synopsis : Özge (Violetta Schurawlow), immigrée turque en Autriche, chauffeur de taxi et adepte de boxe thaïlandaise, assiste à l’assassinat de sa voisine. Le tueur, un fanatique religieux, l’a vue et va tout faire pour l’éliminer coûte que coûte. Mais serait-il tombé sur plus fort que lui ?

 

 

Par le réalisateur Autrichien des deux opus horrifique de la saga Anatomie, et Les Faussaires, oscar du meilleur film étranger en 2008.

Cold Hell est produit par Stefan Arndt, Thomas Peter Friedl et Helmut Grasser.

Sociétés de production : Allegro Film, The Amazing Film Company, et en coproduction avec X-Filme Creative Pool.

Note IMDB : 6,6/10 sur 353 votes. Une assez bonne note.

 

En festivals :

Cold Hell a remporté le prix d’interprétation féminine pour Violetta Schurawlow  à Fantasia 2017 (Canada), trois prix au Romy Gala 2017 (Autriche), celui du meilleur acteur pour Tobias Moretti, du meilleur réalisateur pour Stefan Ruzowtizky et celui de la meilleure photographie pour Benedict Neuenfels, le prix du jury au festival de Beaune 2017 (France), ainsi que le Méliès d’argent du meilleur film fantastique européen à MotelX (Portugal).

 Cold Hell a été présenté au BIFFF 2017 (Belgique) dans la compétition thriller.

 

 

Avis : la première séquence de Cold Hell fait référence au film Taxi Driver de Martin Scorsese. La jeune Özge, conductrice d’un taxi dans la nuit (magnifique photographie de Benedict Neuenfels du coup qui mérite bien son prix cité plus haut), qui n’a pas peur de sortir de son véhicule pour aller tabasser des mecs qui monopolisent la route et l’empêche de circuler. Özge est une cogneuse et ça fait mal ! Elle suit des cours de boxe thaï jusqu’à un dérapage de coups assez violents … Sa vie déjà pas très rose va basculer dans une spirale remplie de violence lorsqu’elle va être témoin d’un meurtre. Le film tombe dans le polar très noir et glauque et Cold Hell porte bien là son titre. Le film en est glacial. Autre référence de film, même si le sujet n’est pas vraiment le même, Cold Hell m’a fait beaucoup penser à Hyena de Gerard Johnson qui était en compétition à L’Etrange Festival il y a quelques années. Les deux films montrent des femmes immigrées qui ne trouvent pas leur place, ou tout du moins, que l’on ne laisse pas de place dans la société. Dans Cold Hell, la police Autrichienne ne cherche même pas à la protéger, et dans Hyena, la femme devient un esclave sexuel. Et dans les deux films, un flic « border line » essaie de les sauver …

 

Cold Hell est une jolie parabole sur la société Autrichienne, mais pas que, sur l’accueil des immigrés dans son pays. Thème d’actualité en Europe. Dans Cold Hell, il est question de Turcs et plus particulièrement de femmes Turcs. Quelle est la place de la femme dans la société actuelle ? Le scénario de Cold Hell est intéressant et riche par sa diversité (l’immigration, la place de la femme dans la société, la famille, le fanatisme, la religion, la vieillesse, la dépendance, l’immunité politique, l’amitié …).

 

Côté casting, Violetta Schurawlow dans le rôle d’Özge est magnifique. Son personnage est une écorchée vif qui lutte pour survivre dans un monde non accueillant et macho. Une actrice à suivre, dont on devrait entendre parler dans les années à venir, en tout cas en Autriche, même si elle n’a pas eu un prix pour son interprétation au Romy Gala. A ses côtés, l’acteur Tobias Moretti interprète le flic Christian Steiner qui va lui venir en aide. Il interprète un flic qui s’occupe de son vieux père dépendant qui se chie dessus (la scène est assez marrante). Le personnage du père du flic apporte un peu de légèreté et d’humour dans ce film très sombre. Le personnage aide à faire passer la pilule. Le méchant fanatique est interprété par Sammy Sheik.

La belle musique est signée Marius Ruhland.

 

Note : 7,5/10. Cold Hell est un très bon polar noir comme je les aime, même s’il a ses défauts, il en reste un des meilleurs films, avec A day (Ha-roo) que j’ai vu en compétition internationale cette année à L’Etrange Festival. Cold Hell vous glace le sang pendant un petit bout de temps. Je ne connaissais le réalisateur Stefan Ruzowitzky, mais je vais m’intéresser à son film Oscarisé en 2008, Les Faussaires. Et pour la petite information, son prochain film sera un film de science-fiction sur fond de pandémie.

Olivier H.

L'ETRANGE FESTIVAL 2017 : COLD HELL (Die Hölle) de Stefan Ruzowitzky (Allemagne / Autriche)
L'ETRANGE FESTIVAL 2017 : COLD HELL (Die Hölle) de Stefan Ruzowitzky (Allemagne / Autriche)
L'ETRANGE FESTIVAL 2017 : COLD HELL (Die Hölle) de Stefan Ruzowitzky (Allemagne / Autriche)
L'ETRANGE FESTIVAL 2017 : COLD HELL (Die Hölle) de Stefan Ruzowitzky (Allemagne / Autriche)
L'ETRANGE FESTIVAL 2017 : COLD HELL (Die Hölle) de Stefan Ruzowitzky (Allemagne / Autriche)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents