Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


FESTIVAL DE GERARDMER 2018 : le programme non officiel !

Publié par lecinemadolivierh sur 23 Août 2017, 16:53pm

Catégories : #Festival, #Gerardmer 2018, #Festival International du Film Fantastique de Gerardmer, #Programme, #Jeeper Creepers 3, #It, #Mon Mon Monster, #Kodoku Meatball Machine, #The Bar, #Hostile, #Super Dark Times, #Jojo's Bizarre, #Letherface 2017, #Game of Death

La 25ème édition du Festival International du Film Fantastique de Gerardmer verra le jour fin janvier 2018, dans les alentours du mercredi 31 janvier au dimanche 4 février ...

Après un pronostic assez proche de la précédente édition, je re tente le challenge de dévoiler des films qui pourraient être sélectionnés ...

 

JEEPER CREEPERS 3 de Victor Salva (Etats-Unis)

Synopsis : La dépouille endormie du Creeper repose dans la grange du fermier Jack Taggart. Les 23 ans de sommeil de la créature touchent à leur fin, et Taggart n'attend qu'une seule chose : le réveil du Creeper, pour pouvoir venger la mort de son fils cadet, survenu à la fin du cycle précédent. De son coté, Trisha Jenner, dont le frère Darry fut aussi dévoré par le démon 23 ans plus tôt, est maintenant mère d'un adolescent. Celle-ci est en proie à des horribles cauchemars répétitifs, lui indiquant que son fils subira le même sort que Darry. Elle rencontre donc Jack Taggart et son fils ainé pour mettre un terme au règne du Creeper, une fois pour toutes.

Par le réalisateur des deux premiers volets.

 

 

MON MON MONSTER de Giddens Ko (Taïwan)

Pitch : Dans certains des recoins les plus sombres et délabrés de Taipei, une paire de créatures sales, loqueteuses et contre nature — apparemment enfantines, mais assurément vicieuses — piègent et dévorent de malchanceux individus solitaires. À l’aube, un mal différent se manifeste. Élève à l’école secondaire, Lin Shu-Wei est accusé d’avoir volé l’argent de sa classe. Il clame son innocence devant son professeur, un bouddhiste dévoué, mais pourtant dénué de compassion, et sa classe déchaînée. Une série d’autres humiliations mènent à ce que Shu-Wei soit force de faire des travaux communautaires – aux côtés des mêmes beaux, mais railleurs intimidateurs qui lui faisaient la vie dure. Livrant des repas à des personnes âgées isolées dans le même voisinage où ont eu lieu les récents meurtres, les quatre garçons cherchent le trouble, et le trouble les trouve. Alors que les événements deviennent de plus en plus dramatiques, il devient ardu d’identifier que sont les véritables monstres…

 

 

KODOKU MEATBALL MACHINE de Yoshihiro Nishimura (Japon)

Pitch : Collecteur de dettes un peu mou, Yuji est la tête de Turc toute désignée pour son entourage. Même son propre corps s’y met en lui collant une saloperie de crabe, qui limite désormais son avenir à trois mois maximum. Heureusement pour lui, une énorme cloche extraterrestre bourrée de vilains parasites va emprisonner tout un quartier de Tokyo, offrant à Yuji de quoi se changer un peu les idées : alors que certains habitants se transforment en necroborgs pilotés par les fameux parasites, Yuji réussit à garder son libre arbitre car son virus montre une grosse intolérance au cancer. Devenu un lointain cousin du T1000 sniffant les parasites morts comme des boulettes de cocaïne, Yuji va se payer un peu de bon temps en tronçonnant de vieilles connaissances. Sauf que, ces dernières ayant viré necroborgs primaires, la baston s’annonce très sanglante et, a priori, très utile pour ceux qui ont un peu perdu de vue leurs cours d’anatomie : ça va être un véritable festival de dissections à sec !

 

GAME OF DEATH de Sébastien Landry et Laurence Baz Morais (France / Canada / Etats-Unis)

Pitch : un gang de copains avides de jeu vidéo se voit propulsé dans un combat contre la mort dans lequel leur survie ne tient qu’à leur capacité à éliminer 24 personnes. Les doutes et les interrogations existentielles marqueront cette expérience pour le moins inhabituelle.

 

DAVE MADE A MAZE de Bill Watterson (Etats-Unis)

Pitch : ​Annie rassemble une équipe pour sauver son copain, coincé à l’intérieur d’un labyrinthe qu’il a construit dans leur salon. S’y cachent pièges mortels, origamis tueurs et... un minotaure.

 

HOSTILE de Mathieu Turi (France) :

Pitch : En rentrant d’une expédition, Juliette fait un accident et se retrouve prisonnière de son bolide, dans un monde ravagé par une épidémie. Son passé la hante tandis qu’une créature rôde...

 

JOJO'S BIZARRE ADVENTURE : DIAMOND IS UNBREAKABLE de Miike Takashi (Japon)

Pitch : Qui d’autre que Miike Takashi aurait pu porter ce manga mythique à l’écran, dans lequel notre héros devra faire preuve d’exploits pour résoudre les mystères entourant sa ville ? Déjà culte !

 

SUPER DARK TIMES de Kevin Phillips (Etats-Unis)

Pitch : Deux lycéens inséparables voient leur amitié profondément ébranlée suite à un terrible accident. Culpabilité, paranoïa, folie... Un bijou de sensibilité à la radicalité inattendue.

 

LETHERFACE de Julien Maury et Alexandre Bustillo (Etats-Unis)

 

KALEIDOSCOPE de Rupert Jones.

Kaleidoscope nous plonge dans l'esprit tourmenté d'un homme sorti de prison dont les souvenirs se confondent avec le présent. Porté par une interprétation remarquable de Toby Jones, ce thriller psychologique aux accents freudiens.

 

MAYHEM de Joe Lynch (Etats-Unis)

CA d'Andy Muschietti

EL BAR d'Alex de la Iglesia

...

 

A suivre

Olivier H.
 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents