Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique de la mini-série THE CODE saison II créée par Shelley Birse (Australie)

Publié par lecinemadolivierh sur 13 Août 2017, 16:32pm

Catégories : #critique série, #The Code, #Shelley Birse, #Arte, #Ashley Zukerman, #Dan Spielman, #Playmaker Media, #Anthony LaPaglia, #Roger Mason

Critique de la mini-série THE CODE saison II créée par Shelley Birse (Australie)

Critique de la mini-série THE CODE (Saison 2) créée par Shelley Birse (Australie) :

Année : 2016 (Diffusée en juin 2017 sur Arte +)

Durée : six épisodes de 50 minutes

Genre : thriller dramatique

 

Synopsis : la police fédérale d’Australie demande à Ned (Dan Spielman) et à son frère Jesse Banks (Ashley Zukerman) de les aider à pirater un site de pédophilie sur le Darknet, afin de retrouver un jeune kidnappé. En échange de leur collaboration, ils bénéficieront d’une contre signature d’une demande d’extradition des Etats-Unis. Jesse accepte tout en ne sachant pas dans quel merdier il va encore se retrouver …

 

La série est produite par Carole Sklan, David Ogilvy, Greer Simpkin, Shelley Birse, Davie Maher et David Taylor.

Sociétés de production: Playmaker Media, ABC et HBO.

La série a remporté le Prix FIPA du Meilleur Scénario pour Shelley Birse au Festival International des Programmes Audiovisuels de Biarritz en 2015.Elle a également été élue la Meilleure Série écrite en Australie en 2014.

Note IMDB : 7,6/10 pour 2 152 votes des internautes. Une assez bonne note.

 

Avis : tout comme la première saison, le spectateur est plongé dans l’univers des hackers, pirates des sites informatiques. Ici, il est question de pénétrer dans le réseau Darknet qui abrite un site pédophile. Le scénario peut sembler un peu complexe, surtout pour des néophytes en informatique. Afin de ne pas trop perdre de spectateurs en cours de chemin, certaines informations, assez capitales pour comprendre toute l’intrigue, sont divulguées plusieurs fois au risque d’être redondantes pour ceux qui les avaient pigées. Il est question de manipulations, ainsi que de complots politiques. Vous ne connaissiez pas encore la Papouasie ? Raison de plus de voir cette saison qui se passe justement en Papouasie au nord de l’Australie.

 

La musique signée par Roger Mason est parfaite. Il a d’ailleurs remporté le prix de la meilleure musique pour The Code, saison 1, à l’Australien Academy of Cinema and Television Arts (AACTA) Awards. Sa musique combinée à l’excellent générique de début est assez grandiose.

 

L’acteur Ashley Zukerman qui interprète Jesse Banks est encore plus impressionnant dans cette saison. Il joue le rôle d’un autiste super calé en piratage informatique. On le voit en quelque sorte grandir, en prenant plus des responsabilités ainsi que son indépendance vis-à-vis de son frère Ned. Il est super empathique et porte assez bien la série sur ses épaules. Il a remporté le prix du meilleur acteur dans une série aux AACTA Awards en 2014 & 2015 ! A ses côtés, on retrouve Dan Spielman qui interprète la grand frère Ned accro à la bibine et un peu perdu dans tout ce bordel. Un nouveau personnage a fait son apparition dans la série et pas des moindres. C’est Jan Roth interprété par Anthony LaPaglia. C’est le créateur du site Darknet qui s’est vite retrouvé dépassé par la chose par un de ses collaborateurs. Le personnage est intriguant. Le spectateur ne sait pas trop s’il est gentil ou bien méchant. J’ai bien aimé ce personnage. Un mec qui se veut cool et qui pète facilement les plombs.

 

Dommage que la série souffre d’un manque de rythme à l’image de la première saison. Le truc positif est que la série n’est pas longue et les six épisodes passent assez bien avec son intrigue.

 

Ma note : 7/10. The Code est une bonne série intrigante sur fonds de piratage informatique et de magouilles. C’est aussi politiquement incorrect. Le genre maitrisé en Norvège et en Suède. Et encore une fois, The Code est une série d’assez bonne qualité diffusée sur Arte. Je vous conseille cette série qui se regarde bien et qui ne prend pas beaucoup de temps.

Olivier H.

Jan et Jesse

Jan et Jesse

la petite copine en plus

la petite copine en plus

un problème

un problème

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents