Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du long-métrage VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES de Luc Besson (France)

Publié par lecinemadolivierh sur 30 Juillet 2017, 10:14am

Catégories : #Critique Film, #Valerian et la Cité des Mille Planètes, #Luc Besson, #EuropaCorp, #Clive Owen, #Dane DeHaan, #Cara Delevingne, #science fiction, #blockbuster

Critique du long-métrage VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES de Luc Besson (France)

Critique du long-métrage VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES de Luc Besson (France) :

Date de sortie : 26 juillet 2017

Durée : 2h18

Genre : Science-fiction \ Space opera

 

Synopsis : Alpha, la Cité des mille planètes est une station spatiale accueillant 17 millions d’habitants constitués de milliers d’espèces différentes vivant en harmonie depuis des siècles. Une force inconnue veut détruire cet équilibre lentement construit. Le commandant Arün Filitt (Clive Owen) charge Valérian (Dane DeHaan) et Laureline (Cara Delevingne), deux agents spatio-temporels de trouver l'origine de cette menace et d'éradiquer celle-ci. A bord de leur vaisseau, L'Intruder, le duo se lance dans cette mission périlleuse...

 

 

Valerian et la Cité des Mille Planètes est une libre adaptation de la bande dessinée Valerian et Laureline de Pierre Christin (scénariste) et Jean-Claude Mézières (Dessinateur) parue dans les pages de Pilote en 1967 (22 albums ont vu le jour) et principalement du sixième album, L’Ambassadeur des Ombres.

 

Valerian et la Cité des Mille Planètes est le XVIème long-métrage du réalisateur français Luc Besson.

Valerian et la Cité des Mille Planètes produit par Luc Besson, Virginie Besson-Silla (Epouse du réalisateur) et Camille Courau.

Sociétés de production : EuropaCorp, Fundamental Films, Gulf Film, River Road Entertainment, Grive Productions, Novo Pictures, Orange Studio, TF1 Films Production et Universum Film.

Avec le partenariat de BNP Paribas.

Distributeur France : EuropaCorp.

 

Budget : un peu moins de 200 millions d’euros ce qui fait de Valerian et la Cité des Mille Planètes, le film le plus cher de l’histoire du cinéma français et européen.

Le film a rapporté 25,6 millions de dollars aux Etats-Unis, depuis sa sortie en salle le 21/07/2017. Le jour de sa sortie en France, Valerian et la Cité des Mille Planètes totalise 375 400 entrées, prenant seconde place du meilleur démarrage en France, après Moi, Moche et Méchant 3.

Note IMDB : 6,9/10 sur 12 964 votes. Une note assez bonne dans l’ensemble.

 

 

Avis : Valerian et la Cité Des Mille Planètes est le premier Blockbuster français d’un budget colossal de deux cent millions d’euros. Un pari fou et un rêve de gosse de la part de Luc Besson, lecteur assidu de la bande dessinée de Pierre Christin et de Jean-Claude Mézières. Il s’était déjà inspiré de la bande dessinée pour son film de science-fiction Le Cinquième Elément. Valerian est donc l’un des films les plus attendus de cet été, aussi bien par le public que par la critique, dont certains n’y vont pas de mains mortes, tranquillement assis sur leur siège. Le pari ne semble pas gagné et pourrait mettre la société EuropaCorp en danger financier. Mais si le pari s’avérait gagné, peut-être qu’il va ouvrir la porte à d’autres Blockbusters européens ?

 

Valerian et la Cité des Mille Planètes débute avec une séquence qui se déroule tout en longueur, avec des gestes répétitifs de serrages de mains entre plusieurs espèces provenant de différentes planètes. C’est un peu trop redondant, surtout que la séquence suivante, se déroulant sur la planète Mül, enchaine des salutations … Cela en devient indigeste. Puis, le show commence enfin lorsqu’un habitant de Mül sort de sa maison avec un drôle d’animal dans main (Un réplicateur). C’est comme un réveil sous une lumière intensive. Les couleurs et les effets spéciaux sont magnifiques (A voir en 3D pour une immersion totale). On se croirait plongé dans une animation, ou plutôt dans un monde virtuel. Et en parlant de réalité virtuelle, la séquence se déroulant dans un « market vituel » est l’une de mes préférées. On y voit Valerian et Laureline en mission pour récupérer un réplicateur. Encore ici, les effets spéciaux sont époustouflants. Les Aliens sont bien faits et la comparaison entre le monde réel et le monde virtuel est bien démontrée. Le film a la bonne idée (et ce n’est pas la seule) de trouver un moyen de sortir un objet du monde virtuel dans le monde réel. Imaginez-vous dans un magasin virtuel où vous feriez vos emplettes, et une fois payées, vous les récupérées matériellement ?

Une autre belle surprise est la scène de Bubble, interprétée par la chanteuse américaine Rihanna. A commencer par le gérant du lieu qui est génial (C’est l’un de mes personnages réels favori avec celui du navigateur fou). Ok, la séquence n’est pas très différente qu’un vidéo clip. Mais les effets spéciaux (Polymorphe) sont encore assez réussis, même s’ils ne sont pas originaux (Datant du vidéo clip Black or White de Michael Jackson). Rihanna apportant son charme et sa sensualité. C’est une douce pause et un régal pour les yeux.

Valerian et la Cité des Mille Planètes contient de nombreux personnages secondaires, réels et virtuels, apportant un zeste de fantaisie et de décalage (Le trio à trompe, les aliens qui kidnappent Laureline, le passage éclair d’Alain Chabat méconnaissable, …).

On retrouve également la patte de Luc Besson dans le film : contrairement à ce que peut supposer le titre du film, ce n’est pas Valerian, mais Laureline l’héroïne du film. C’est elle qui a le rôle décisif. Valerian étant le musclé, immature.

Côté interprétation, je n’ai pas vraiment accroché avec les deux acteurs principaux, Dane DeHaan (Chronicle, Metallica : Through the Neever, The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un Héros) et Cara Delevingne (Suicide Squad). Pourquoi avoir choisi deux acteurs si jeunes pour ces rôles ? Tous les autres étant beaucoup plus âgés. Pour moi, c’est une erreur de casting. Il est difficile d’avoir de l’empathie pour ces deux personnages. Encore une fois, mes personnages préférés dans un film avec beaucoup d’images de synthèses, sont les personnages issus d’infographie. Le réplicateur et le trio n’étant pas assez utilisés, à mon goût, dans le film.

 

Note : 7/10. Valerian et la Cité des Mille Planètes est l’un des meilleurs films de Luc Besson, si ce n’est pas le meilleur ! Nous sommes d’accord que la direction artistique laisse un peu à désirer, à commencer par le casting des rôles principaux, et que les dialogues ne sont ceux d’un Audiard. Mais le film est divertissant, bourré d’effets spéciaux (2 400), la plupart réalisés par la société WETA créée par Peter Jackson pour sa trilogie Le Seigneur des Anneaux. J’ai vu le film en 3D et j’ai été totalement immergé dans le monde de Valerian. Le film a le mérite d’être le premier Blockbuster européen et s’il réussit à être rentable, je n’en doute pas, en dehors des suites potentielles, Valerian peut ouvrir des portes à d’autres grosses productions européennes de ce genre et peut-être développer le genre science-fiction, trop souvent laissé de côté en France (Exemple de l’excellent Virtual Revolution de Guy-Roger Duvert qui aurait mérité une meilleur distribution en salles). Je vous conseille de voir Valerian et la Cité des Mille Planètes et de vous faire votre propre avis du film, sans vous laisser guider par les critiques. Pour ma part, c’est meilleur que Star Wars (Apparemment également inspiré de la bande dessinée Valerian et Laureline).

Olivier H.

Valerian et Laureline

Valerian et Laureline

Critique du long-métrage VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES de Luc Besson (France)
La planète Mül avant ...

La planète Mül avant ...

Alpha

Alpha

Bubble (Rihanna)

Bubble (Rihanna)

Sexy

Sexy

Critique du long-métrage VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES de Luc Besson (France)
Critique du long-métrage VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES de Luc Besson (France)
Critique du long-métrage VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES de Luc Besson (France)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents