Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


SERIE - critique de HOMELAND saison 5 créée par Howard Gordon & Alex Gansa (Etats-Unis)

Publié par lecinemadolivierh sur 6 Avril 2017, 19:10pm

Catégories : #critique série, #homeland, #espionnage, #CIA, #Howard Gordon, #Alex Gansa, #Hatufim, #Gideon Raff

Critique de la série HOMELAND saison 5 créée par Howard Gordon & Alex Gansa (Etats-Unis) :

Année : 2015/2016

Durée : 12 épisodes * 52 minutes

Genre : thriller dramatique

 

 

Synopsis : deux ans après les événements dramatiques qui ont eu lieu au Pakistan, Carrie Mathison (Claire Danes) a quitté la CIA pour être à la tête d’une agence spécialisée dans la sécurité à Berlin. Elle essaie à présent de démarrer une nouvelle vie, mais elle va très vite s’apercevoir qu’on ne peut pas fuir les fantômes de son passé. Prise de court par de surprenantes trahisons, sans Saul Berenson (Mandy Patinkin) et Peter Quinn (Rupert Friend) à ses côtés, Carrie va devoir lever le voile sur une terrible conspiration qui fait courir un danger à des milliers de vies, dont la sienne …

 

 

Homeland est une adaptation libre de la série israélienne Hatufim de Gidéon Raff (crédité au générique d’Homeland).

Homeland est produite par Michael Klick, Katie O’Hara, Henry Bromell et Meredith Stiehm.

Sociétés de production : Teakwood Lane Productions, Cherry Pie Productions, Keshet Films, Fox 21 et Showtime Originals.

Note IMDB : 8,4/10 pour 246 922 votes pour l’ensemble des saisons. Une très bonne note, à la limite de l’excellence !

 

Avis : Cette cinquième saison de Homeland reprend les ingrédients des précédentes saisons (Infiltrations, espionnages, paranoïa, terrorismes …) en y ajoutant de nouveaux personnages (Un nouveau petit ami pour Carrie, un dirigeant allemand d’une grande société de sécurité …). Bref, il n’y a pas grand-chose de nouveau sous le soleil, excepté que l’histoire se déroule entièrement (presque) à Berlin en Europe. Il est question de Daesh, d’attaques terroristes sur le territoire européen et non plus aux Etats-Unis. C’est rare que les Américains se penchent sur un vieux continent comme l’Europe. Et pour cela, chapeau messieurs les scénaristes et producteurs. C’est une réelle surprise !

Dans cette saison, Carrie essaie de construire une famille avec sa fille  et son nouveau petit ami qui est avocat dans la même entreprise où elle travaille en tant que chef de sécurité. Mais lorsqu’elle va se rendre compte que son passé la suit et que Doc n’est pas loin d’arriver avec sa Dolorean, ça fout les chocottes ! Les premiers épisodes de la série sont intéressants du point de vue qu’ils sont proches des événements tragiques et récents qui ont secoué l’Europe ces trois dernières années. Il est question de guerre en Syrie, d’insécurité, du point de vue de la CIA du plan américain ressemblant à un encéphalogramme plat pour ce qui est de la Syrie, de Daesh, de guerre chimique au Sarin et de complot géopolitique. Il serait même question que les services secrets allemands auraient demandé à la CIA de collaborer avec eux sur leur territoire.  On n’est pas loin de conspiration … Et comme la Russie est le grand ennemi de l’Amérique, il est aussi question d’espions russes. Mais après trois épisodes, la série s’embourbe dans son passé, piétine et n’avance plus vraiment jusqu’à ce que Quinn se fasse choper par des combattants de Daesh. L’expérience que Quinn va subir est forte en sensation et limite traumatisante, tout en sachant qu’une attaque de la sorte est plausible. Cette cinquième saison écrite en parallèle aux événements tragiques qui se sont passés en Europe est très réelle et ne ressemble plus à de la fiction. C’est presque comme un reportage d’une chaine d’information.

 

Note : 6,5/10. Homeland saison 5 serait-elle en train de lancer un nouveau concept de séries ? Des séries avec des histoires parallèles à nos conditions de vies actuelles ? Des séries qui seraient des reflets de la société actuelle fragile et fragmentée en plusieurs morceaux, où les événements qui nous voyons dans la presse sont également racontés dans les séries. Est-ce que les séries, à la base fiction, ne deviendraient-elles pas science-fiction d’anticipation ? Attendons de voir ce que la sixième saison va nous proposer …

Olivier H.

SERIE - critique de HOMELAND saison 5 créée par Howard Gordon & Alex Gansa (Etats-Unis)
SERIE - critique de HOMELAND saison 5 créée par Howard Gordon & Alex Gansa (Etats-Unis)
SERIE - critique de HOMELAND saison 5 créée par Howard Gordon & Alex Gansa (Etats-Unis)
SERIE - critique de HOMELAND saison 5 créée par Howard Gordon & Alex Gansa (Etats-Unis)
SERIE - critique de HOMELAND saison 5 créée par Howard Gordon & Alex Gansa (Etats-Unis)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents