Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


BIFFF 2017 : critique du long-métrage LA COLERE D'UN HOMME PATIENT (Tarde para la Ira) de Raul Arévalo (Espagne)

Publié par lecinemadolivierh sur 13 Avril 2017, 13:31pm

Catégories : #Critique Film, #Festival, #Brussels International Fantastic Film Festival 2017, #BIFFF 2017, #La Colère d'un Homme Patient, #Raul Arévalo, #Tarde para la Ira

BIFFF 2017 : critique du long-métrage LA COLERE D’UN HOMME PATIENT (Tarde para la Ira) de Raul Arevalo (Espagne) :

Compétition thriller – En présence du réalisateur

Date de sortie en France : 26 avril 2017

Durée : 92 minutes

Genre : thriller

 

Synopsis : en attendant que son mec Curro (Luis Callejo) ait fini sa peine de huit ans en prison, Ana (Ruth Diaz) bécote avec José (Antonio de la Torre), un ami du café de son frère Juanjo (Raul Jimenez). José n’est pas très bavard. Limite autiste. Arrive le jour où Curro sort de prison et retrouve sa famille …

 

 

Paul Arévalo, le réalisateur du film, a un curriculum vitae d’acteur. Il a joué dans le polar La Isla Minima, ainsi que dans la comédie Ghost Graduation (Corbeau d’Or au BIFFF).

La Colère d’un Homme Patient est son premier film.

La Colère d’un Homme Patient est produit par Beatriz Bodegas.

Sociétés de production : Agosto la Pelicula & La Canica Films.

Le film est distribué en France par ARP Sélection.

 

Note IMDB : 6,9/10 sur 2 908 votes. Une bonne note dans l’ensemble.

La Colère d’un Homme Patient a remporté pas moins de quatre Goya (Meilleur rôle masculin pour Manolo Solo, meilleur jeune réalisateur pour Raul Arévalo, Meilleur scénario pour David Pulido & Raul Arévalo et meilleur film), l’équivalent des Césars en Espagne.

 

La Colère d’un Homme Patient en festivals :

Il a remporté des prix au Venice Film Festival 2016, au Santa Barbara International Film Festival 2017 … Il a été en compétition au Festival International du Film Policier de Beaune 2017 (France) où il a remporté le prix du jury ex-aequo avec Cold Hell, ainsi que le prix de la critique !

 

Avis : La Colère d’un Homme Patient (Très patient) est un très bon premier long-métrage du réalisateur Raul Arévalo, même s’il souffre de quelques défauts. A commencer par son tempo un peu lent où certains moments manquent de musique. Et une fois le pitch dévoilé, il n’y a plus d’effet de surprise, plus vraiment de suspens. On sait un peu près comment va se finir le film … dans un bain de sang ! Les acteurs sont plutôt bons. Luis Callejo, qui interprète Curro, est très bon. La bonne gueule du gars qui a fait les quatre-cent coups et qui sait véhiculer ses sentiments au travers des expressions de son visage. Des sentiments aussi bien de joie que de peur. Très bon choix. A ses côtés, l’acteur Antonio de la Terre (Volver, Balada Triste, Le Jour de la Bête & La Isla Minima) est bon, mais sans plus. Faut dire que le rôle est assez renfermé avec un personnage peu bavard et sans émotion, sans empathie. Un type qui ne survit que par pure vengeance. Une vengeance qui n’est autre qu’un plat qui se mange froid. Très froid pour José. Ruth Diaz apporte du charme au film par sa belle plastique. Un regard noir, limite sombre allant bien avec le personnage d’Ana. Une belle brochette d’acteurs qui est sans doute un peu pour quelque chose pour le succès du film en Espagne. J'oubliais, Manolo Solo est super en une espèce de mafieux à la voix cassée. Goya hautement mérité !

 

Note : 7,5/10. La Colère d’un Homme Patient est le thriller à voir en salle dès le 26 avril en France. Ne le manquez pas, c’est un bon film. Même s’il est souvent comparé à La Isla Minima, que je n’ai pas encore vu, et qui a remporté un franc succès. Une comparaison facile soit dite en passant, quand on voit que le réalisateur Raul Arévalo et l’acteur principal Antonio de la Torre ont joué ensemble dans le film. La Colère d’un Homme Patient est toute une histoire de famille !

Olivier H.

BIFFF 2017 : critique du long-métrage LA COLERE D'UN HOMME PATIENT (Tarde para la Ira) de Raul Arévalo (Espagne)
José et Curro partent en balade ....

José et Curro partent en balade ....

Curro

Curro

Mieux vaut ne pas être en face de José !

Mieux vaut ne pas être en face de José !

La belle Ana et José (Bové !)

La belle Ana et José (Bové !)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents