Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


BEAUNE 2017 - programme du 9ème Festival International du Film Policier de Beaune

Publié par lecinemadolivierh sur 26 Mars 2017, 14:10pm

Catégories : #Festival, #beaune 2017, #festival international du film policier, #angle mort, #le caire confidentiel, #Strangled, #the limhouse golem

Le 9ème Festival International du Film Policier de Beaune se déroulera du 29 mars au 2 avril 2017.

Un hommage sera rendu au réalisateur coréen Park Chan-wook (Sympathy for Mr Vengeance, Old Boy, Lady Vengeance, Stoker, Maemoiselle ...).

« Pour sa 9e année, le Festival International du Film Policier de Beaune prouve la vitalité du Festival à travers la diversité des films présentés, et celle du genre à travers la richesse des thématiques abordées et des nationalités qu’elles incarnent. En bonne place, nous trouvons les serial killers qui semblent se propager à la vitesse du vent, la corruption qui, après avoir fait ses preuves dans les milieux politiques, se répand sournoisement mais avec virulence dans toutes les formes d’autorité, policières ou vaticanes, que la société comporte. L’individualisme de nos sociétés, que l’on pourrait qualifier d’égoïsme, figure aussi au Panthéon des polars de cette édition, sous la bannière de la vengeance qui nécessite cette patience que l’on retrouve dans l’infiltration des gangs. La violence, omniprésente, n’est pas un excès ou un effet, mais bien la cristallisation graphique d’une mise en scène téméraire qui ne laisse pas indifférent et, comme telle, paraît dérangeante. Park Chan-wook, cinéaste déjà culte, est, par son écriture cinématographique, l’expression vivante et talentueuse de cette représentation incarnée de l’Humanité. Jean-Paul Rappeneau, qui nous fait l’honneur de présider le Jury, saura sans nul doute en discerner la palpitation. »

Bruno Barde, Directeur du Festival

 

Voici les huit films en compétitions :

ANGLE MORT (Blind Spot - Dode Hoek) de Nabil Ben Yadir (Belgique)

Jan Verbeeck, le flic le plus populaire de Flandre, démissionne du poste de commissaire de la brigade des Stups pour s’engager dans un parti populiste et nationaliste. Lors d’une dernière descente dans un labo clandestin de Charleroi, son passé refait surface et déclenche une série d’événements aussi imprévisibles qu’incontrôlables.

Note IMDB : 7,1/10 sur 84 votes. Une bonne note dans l'ensemble. Un des films de la compétition à ne pas rater.

 

COLD HELL (Die Höelle) de Stefan Ruzowitzky (Autriche / Allemagne)

Özge, une jeune femme d’origine turque, est chauffeur de taxi le jour ; le soir, elle suit des cours et pratique la boxe thaïe. Elle n’est guère bavarde et elle s’entraîne sans relâche. Un jour, elle est témoin d’un meurtre sauvage. Le principal suspect, un tueur en série qui se réclame de l’islam, est convaincu qu’Özge l’a vu et qu’elle pourrait le reconnaître. Entre Özge et lui s’engage alors une lutte sans merci, où le tueur est prêt à tout pour la retrouver.

Note IMDB : 6,8/10 sur 135 votes. Une note plutôt bonne.

 

LA COLERE D'UN HOMME PATIENT (The Fury Of a Patient Man - Tarde Para la Ira) de Raul Arévalo (Espagne)

Un homme attend huit ans pour se venger d’un crime que tout le monde a oublié.

Note IMDB : 6,9/10 sur 2 658 votes. Une note assez bonne.

 

MESSAGE FROM THE KING de Fabrice du Welz (Royaume-Uni / France / Belgique)

En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa soeur disparue. Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche. Au bout de 24 heures, il découvre que sa soeur est morte dans des circonstances étranges.

Par le réalisateur de Calvaire, Vinyan, Alléluia ...

Note IMDB : 6,8/10 sur 79 votes. Pas mal ...

 

LE CAIRE CONFIDENTIEL (The Nile Hilton Incident) de Tarik Saleh (Suède / Danemark / Allemagne)

Le Caire, quelques semaines avant la révolution égyptienne de 2011. Une chanteuse de club est assassinée dans une chambre de l’hôtel Nile Hilton. Noredin, un inspecteur de police corrompu, est chargé d’enquêter sur le meurtre. Petit à petit, il réalise que les coupables pourraient être liés à la garde rapprochée du Président. Il décide alors de changer de camp, en prenant délibérément parti en faveur des laissés pour-compte du régime.

Le Caire Confidentiel a été projeté au festival de Sundance 2017.

Note IMDB : 7,9/10 sur 34 votes. Une note proche de l'excellence ! A ne pas manquer !

 

STRANGLED (A Martfui Rem) d'Arpad Sopsits (Hongrie)

La Hongrie, dans les années 1960. Suite à une série de meurtres atroces, la petite bourgade de Martfú est sous le choc. Tandis qu’un innocent, accusé à tort, est condamné pour des crimes qu’il n’a pu objectivement commettre, un tueur psychotique rôde dans les environs et continue d’assassiner d’autres jeunes femmes. Obsédé par cette affaire, l’inspecteur chargé de l’enquête subit la pression du procureur qui souhaite voir l’auteur de ces meurtres rapidement pendu.

La bande annonce décape !

Note IMDB : 7,7/10 sur 508 votes. Une très bonne note. A voir !

 

WAR ON EVERYONE de John Michael Mcdonagh (Royaume-Uni / Etats-Unis)

Plus durs que Starsky et Hutch, plus drôles que Laurel et Hardy et plus séduisants que Siegfried et Roy ! Terry et Bob, deux flics ripoux, terrorisent le Nouveau-Mexique jusqu’à ce que le hasard les mène à Birdwell, le gérant d’un club de strip-tease local, et à son patron excentrique, James Mangan, aussi gentleman que junkie. Flairant le bon coup, Terry et Bob décident de les faire chanter. Mais quand ils découvrent le terrible secret que cache Mangan, l’affaire tend à ressembler aux pires de leurs cauchemars sous acides.

Attention fous rires en perspective !

Par le réalisateur de l'hilarant L'Irlandais.

Note IMDB : 5,9/10 sur 7 879 votes. Assez moyen dans l'ensemble.

 

THE LIMEHOUSE GOLEM de Juan Carlos Medina (Royaume-Uni)

Londres, 1880. Une série de meurtres secouent le quartier malfamé de Limehouse. Selon la rumeur, ces crimes ne peuvent avoir été perpétrés que par le Golem, une créature des légendes hébraïques d’Europe centrale. Scotland Yard envoie Kildare, l’un de ses meilleurs détectives, pour tenter de résoudre l’affaire.
Un conte gothique, d’après le best-seller de Peter Ackroyd.

Par le réalisateur de Insensibles.

Note IMDB : 7,1/10 sur 83 votes. Une bonne note.

 

Huit long-métrage en compétition dont pas moins trois films de production ou co-production du Royaume-Uni !

Angle Mort a été sélectionné au dernier festival qui dérange RAMDAM 2017, alors que The Limehouse Golem est en compétition au Brussels International Fantastic Film Festival en avril. Ces deux films avec Le Caire Confidentiel et Strangled font parti des favoris.

 

Bon festival à Beaune.

Olivier H.

BEAUNE 2017 - programme du 9ème Festival International du Film Policier de Beaune
BEAUNE 2017 - programme du 9ème Festival International du Film Policier de Beaune

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents