Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court-métrage LIMBO de Konstantina Kotzamani (France / Grèce)

Publié par lecinemadolivierh sur 25 Février 2017, 19:29pm

Catégories : #critique court, #limbo, #Gerardmer 2017, #Konstantina Kotzamani, #Sacrebleu Productions, #Homemade Films

Critique du court-métrage LIMBO de Konstantina Kotzamani (France / Grèce) :

Année : 2016

Durée : 29 minutes

Genre : fantastique expérimental

 

Synopsis : Le léopard se couchera près du chevreau. Le loup habitera avec l’agneau. Et le jeune garçon les conduira. 12 + 1 enfants et la carcasse d’une baleine échouée …

 

Limbo est le septième court-métrage de la réalisatrice grecque Konstantina Kotzamani (Yellow Fieber, Washingtonia, Morning Prayers, Arundel, Zodiac & Pigs).

Il est produit par Maria Drandaki et Ron Dyens.

Les sociétés de production sont Sacrebleu Productions et Homemade Films.

Distribution : Sacrebleu Productions.

 

 

Limbo en festivals :

Le court-métrage a été présenté à la Semaine de la Critique à Cannes 2016 et a remporté la mention spéciale du jury ainsi que le prix du jeunes jury au Aix-en-Provence International Short Film Festival 2016, prix de la meilleure photographie à Athens International Film Festival 2016, ainsi que récemment le grand prix du meilleur court-métrage au festival de Gerardmer 2017.

Note IMDB : 5,9/10 pour 46 votes.

 

Avis : Limbo fait honneur au genre fantastique et il mérite pour cela son grand prix au festival de Gerardmer. Le court-métrage montre l’arrivée d’un adolescent en même temps qu’une baleine échouée sur une plage où il n’y a que des enfants. Qui est ce mystérieux garçon plus blanc que blanc ? Quel est cet endroit et pourquoi n’y a-t-il pas d’adulte ? Quel est le lien entre le mystérieux garçon et la baleine ? Tant de questions pour peu de réponses apportées dans le film… En effet, la réalisatrice Konstantina Kotzamani ne donne pas beaucoup d’explication, quelques suggestions, laissant au spectateur se faire sa propre interprétation du film. Et c’est là que le fantastique prend racine … ou pas ! Car malgré une très belle photographie de Giorgos Karvelas, nuancée de bleu pâle, de blanc et de gris (couleurs proches de celles du ciel), Limbo souffre de longueur et peine à avoir du rythme. C’est de l’expérimental vous me direz et vous avez raison. Il faut aimer ce genre particulier, où le temps semble s’être arrêté. Certains passages sont presque ennuyeux (la fin du film par exemple). Limbo a également une part de surréalisme donnant naissance au genre fantastique qui est enrichit ici par la religion, sans en parler vraiment, juste en suggérant par certaines scènes (La statut de la Vierge, la position de l’enfant mystérieux dans la maison, …). L’eau est omniprésente, symbole de renaissance. Dans la religion catholique, limbes désigne un lieu, un état intermédiaire et flou où sont reçues les âmes des enfants morts avant d’avoir reçu le baptême. Des âmes exclues du paradis et de l’enfer, errant quelque part en attendant leur sauveur …

 

Note : 7/10. Limbo est un court-métrage intéressant pour son côté ésotérique et son aspect fantastique. La photographie de Giorgos Karvelas est sublime et emmène le spectateur dans un voyage dans les limbes hors du temps, suspendu quelque part … Le peu de dialogue dans le film ne contribue pas vraiment à donner un réel sens au fil de l’histoire, mais cela en fait aussi le charme du film. Limbo est un film à part, c’est une expérience sensorielle plongée dans les limbes en compagnie de ces jeunes enfants perdus …

 

Remerciement : Konstantina Kotzamani.

Olivier H.

Critique du court-métrage LIMBO de Konstantina Kotzamani (France / Grèce)
Critique du court-métrage LIMBO de Konstantina Kotzamani (France / Grèce)
Critique du court-métrage LIMBO de Konstantina Kotzamani (France / Grèce)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents