Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique de la série BREAKING BAD saison 1 créée par Vince Gilligan (Etats-Unis)

Publié par lecinemadolivierh sur 2 Décembre 2016, 20:57pm

Catégories : #critique série, #Breaking Bad, #Vince Gilligan, #Bryan Cranston, #Aaron Paul, #Dean Norris, #Arte

Critique de la série BREAKING BAD saison 1 créée par Vince Gilligan (Etats-Unis) :

Année : 2008

Genre : thriller dramatique

 

Synopsis : Walter White (Bryan Cranston) est professeur de chimie dans un lycée, et vit avec son fils handicapé Walter White Jr (RJ Mitte) et sa femme enceinte Skyler White (Anna Gunn). Lorsqu'on lui diagnostique un cancer du poumon en phase terminale avec une espérance de vie estimée à deux ans, tout s'effondre pour lui. Il décide alors de mettre en place un laboratoire et un trafic de méthamphétamine pour assurer un avenir financier confortable à sa famille après sa mort, en s'associant à Jesse Pinkman (Aaron Paul), un de ses anciens élèves devenu petit trafiquant.

 

Breaking Bad est produite par Melissa Bernstein, Peter Gould, George Mastras, Bryan Cranston, Vince Gilligan, Mark Johnson, Stewart Lyons et John Shiban.

La société de production est Sony Pictures Television.

La série est distribuée en France par Arte et Orange Cinémax.

 

Breaking Bad a remporté de nombreuses récompenses, dont pas moins de quinze Emmy Awards (quatre du meilleur acteur pour Bryan Cranston, trois pour Aaron Paul dans un second rôle, deux pour Anna Gunn …).

L’acteur Bryan Cranston a remporté le Golden Globe en 2014 pour son interprétation du personnage Walter White.

La série est classée troisième du top 250 des séries sur le site IMDB. Autant dire que c’est la série à voir.

Note IMDB : 9,5/10 sur 913 255 votes. Une note excellente à la limite de la perfection !

 

 

Mon avis : le thème de Breaking Bad pourrait faire déprimer plus d’un spectateur. Un bon citoyen américain, professeur de chimie est atteint d’un cancer en phase terminale alors que sa femme est enceinte et que son fils est handicapé. De quoi sombrer … Mais que ni ni, Vince Gilligan, le créateur de la série, ne plonge pas dans le mélodrame, mais dans un mélange de genres thriller, drame, policier et humour noir. Le personnage principal, Walter White est magnifiquement interprété par Bryan Cranston (Drive, Dalton Trumbo, Infiltrator). Son personnage dégage un sentiment d’empathie, dès les premiers épisodes de la série, qui en compte sept dans la première saison. Le fait que Walter White se met à fabriquer de la méthamphétamine pour ensuite la vendre afin de subvenir aux futurs besoins financiers de sa famille, n’est pas sans rappeler une autre série culte américaine aussi déglinguée, Weeds créée par Kenji Kohan en 2005, où Nancy Botwin (Mary-Louise Parker), une mère veuve se met à dealer du cannabis dans son quartier en entraînant au passage avec elle ses enfants. En personnage secondaire aux côté de Walter White, il y a son ancien élève pas très doué en chimie, Jesse Pinkman interprété par le talentueux Aaron Paul (Exodus, Hellion). Le spectateur voit Jesse Pinkman sombrer dans une paranoïa au fil des épisodes, non aidé par les drogues qu’il ingurgite. White et Pinkman vont vite être dépassés face à la violence du monde de la drogue. Une vraie descente aux enfers. White ne se doutait pas un instant qu’il allait entrer dans un monde violent. Ensuite, toujours aux côtés de White, on retrouve l’acteur Dean Norris (Le maire Big Jim Rennie dans la série Under the Dome) dans le rôle de l’agent anti-drogue Henry Hank Schrader, le beau-frère de White. Ces trois personnages réussissent à tenir en haleine le spectateur tout au long de la saison. Les sept épisodes passant à une vitesse folle, même s’ils ne sont pas tous égaux. Mon préféré étant l’épisode trois où White et Jesse élimine un concurrent. Un épisode assez gore et sombre. C’est trop court et on en redemande ! Cela tombe bien, la série a cinq saisons à son actif et son créateur a créé une série dérivée appelée Better Call Saul, reprenant le personnage de Saul Goodman qui fait son apparition dans la saison 2 de Breaking Bad. A cela s’ajoute un beau générique de début accompagné d’une jolie musique de Dave Porter. La photographie est également superbe. Parfois assez colorée et d’autres fois sombre.

 

Ma note : 8,5/10. Breaking Bad est la série idéale pour faire un break ! Un coffret idéal pour les fêtes de fin d'année.

Olivier H.

Critique de la série BREAKING BAD saison 1 créée par Vince Gilligan (Etats-Unis)
Critique de la série BREAKING BAD saison 1 créée par Vince Gilligan (Etats-Unis)
Critique de la série BREAKING BAD saison 1 créée par Vince Gilligan (Etats-Unis)
Critique de la série BREAKING BAD saison 1 créée par Vince Gilligan (Etats-Unis)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents