Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


L'ETRANGE FESTIVAL 2016 : critique de THE LURE de Agnieszka Smoczynska (Pologne)

Publié par lecinemadolivierh sur 10 Septembre 2016, 20:41pm

Catégories : #Critique Film, #L'Etrange Festival 2016, #The Lure

Critique de THE LURE (Córki dancingu) de Agnieszka Smoczynska (Pologne) :

Première française - Vu à L’Etrange Festival 2016, où il est présenté en compétition internationale

Année : 2015

Genre : fantastique/horreur

Synopsis : Golden (Michalina Moi, Olga Olszanska) et Silver (Marta Moi, Olga Mazurek), deux sœurs sirènes, émergent d’un fleuve sombre et décident de se fonder parmi les humains. Travaillant comme danseuses dans une boîte de nuit, elles vont être confrontées à l’amour et à l’attrait du sang …

The Lure est le premier long-métrage de la réalisatrice polonaise Agnieszka Smocszynska.

The Lure est produit par la société de production Wlodzimierz Niderhaus.

En Festivals :

The Lure a remporté la mention spéciale du jury et la 3ème place du public du meilleur film européen à Fantasia 2016 (Canada), ainsi que le grand prix, prix des meilleurs effets spéciaux et prix du meilleur réalisateur pour Agnieszka Smoczynska au Fantasporto 2016 (Portugal), grand prix du jury et mention spéciale pour l’interprétation féminine de Marta Mazurek au Nashville Film Festival 2016, mention spéciale du jury au NIFFF 2016 (Suisse), prix du meilleur film du jury jeune au Sofia International Film Festival 2016, mention spéciale du jury au Sundance Film Festival 2016. Autant dire que le film a fait le buzz dans les Festivals, et non des moindres !

Il a été également présenté en compétition au Buenos Aires International Festival of Independent Cinema 2016, ainsi qu’au East End Film Festival (Royaume-Uni), Edinburgh International Film Festival, Seattle International Film Festival (Etats-Unis)

Note IMDB : 6,3/10 sur 407 votes. Une note assez moyenne. Le film mérite mieux !

Mon avis : The Lure est une relecture du conte d’Andersen de La Petite Sirène en comédie musicale étrange et poétique. Les deux sirènes sont superbement bien interprétées par Marta Mazurek et Michalina Olszanska. Les deux actrices ont l’air de s’entendre à merveille, pour preuve, leur retrouvaille sur le film Moi Olga. Silver va tomber amoureuse d’un humain, Mietek interprété par Jakub Gierszal (Dracula Untold), qui travaille également dans le night-club où les deux sirènes chantent et dansent, lors que sa sœur Golden la met en garde face au danger que cela représente pour une sirène de tomber amoureuse d’un humain. Marta Mazurek est splendide aussi bien pour sa beauté angélique que pour son jeu d’acteur. D’ailleurs, le festival de Nashville l’a bien remarqué en lui attribuant un prix bien mérité pour son interprétation. Le film joue donc avec les différences et porte réflexion sur les limites de l’amour. Jusqu’où peut-on aller par amour ? Peut-on avoir une relation amoureuse, sexuelle avec un non humain ? (Okay, y’en a déjà eu pour certains, mais quand même, posez-vous la question, est-ce bien raisonnable ?). Cette étrange relation amoureuse entre un humain et une sirène, (même si tous les gars sur cette terre aimerait bien avoir une relation avec une sirène, hein les gars ?) fait penser au film Spring de Justin Benson et Aaron Moorhead (Grand prix au PIFFF 2014). The Lure trouve son rythme dans la musique du groupe Ballady I Romanse. Et quelle musique ! Elle contribue largement au succès du film, en plus du jeu des acteurs et de cette belle photographie. Une musique qui commence cool au début du film pour ensuite finir dans une furie métallique. Une musique comme le film, mélangeant les genres. Et Dieu que c’est bon à entendre! (Faut que je me procure le CD !). Par contre, pour celles ou ceux qui n’accrocheraient pas à la musique, le film peut devenir un enfer. En effet, il ne se passe pas cinq ou dix minutes, sans qu’il n’y ait une chanson. A l’instar de Sweeney Todd de Tim Burton. Les personnages secondaires sont bien interprétés, comme par exemple Zygmunt Malanowicz en directeur du night-club, (l’acteur me fait penser à Sam Neill), ou encore Magdalena Cielecka, celle qui va prendre les deux sirènes sous son aile. Le film a aussi ses quelques scènes gores (deux ou trois en comptant l’opération de Silver). Les effets spéciaux sont plutôt bien réussis et très peu utilisés, ne prenant pas le dessus sur le fil de l’histoire. Le film est bourré de romantisme, de chansons, de nichons et de queues … de sirènes ! The Lure est le genre de film qui plaît à un jury (La preuve en est en regardant la liste des récompenses en festivals). Pour terminer, la photographie très colorée de Jakub Kijowski est superbe, nuancée de vert. Les sons et les bruitages du film sont magistraux (Le chant des sirènes est superbe, faisant penser aux sons qu’émettent les dauphins …). Ces sirènes, belles et dangereuses en même temps. Symbole que l’amour est dangereux ? L’amour est-il au fil du rasoir de la mort, à l’instar du titre du film Dellamorte Dellamore de Michele Soavi ?

Ma note : 8/10. The Lure est un très bon cru de la réalisatrice Agnieszka Smoczynska qui réussit un genre de film étrange, musical, romantique et brutal. Un conte merveilleux revisité. Bienvenu à L’Etrange Festival ! Les festivités commencent bien avec ce bon premier film en compétition internationale !

Olivier H.

L'ETRANGE FESTIVAL 2016 : critique de THE LURE de Agnieszka Smoczynska (Pologne)
L'ETRANGE FESTIVAL 2016 : critique de THE LURE de Agnieszka Smoczynska (Pologne)
L'ETRANGE FESTIVAL 2016 : critique de THE LURE de Agnieszka Smoczynska (Pologne)
L'ETRANGE FESTIVAL 2016 : critique de THE LURE de Agnieszka Smoczynska (Pologne)
L'ETRANGE FESTIVAL 2016 : critique de THE LURE de Agnieszka Smoczynska (Pologne)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents