Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court-métrage MAUVAISE LUNE de Meryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron (Belgique)

Publié par lecinemadolivierh sur 9 Septembre 2016, 19:35pm

Catégories : #critique court, #Mauvaise Lune, #Meryl Fortunat-Rossi, #Xavier Seron, #Helicotronc, #OriGine Films

Critique de MAUVAISE LUNE de Meryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron (Belgique) :

Date de sortie en France : 2 février 2012

Durée : 35 minutes

Genre : drame

Synopsis : Jean-Paul (Jean-Jacques Rausin) est différent. Son père (Philippe Grand’Henry) est sa mère (vous suivez ?). Il aime les chiens passionnément. Mais c’est la bière qu’il préfère. Quand la lune est pleine, Jean-Paul est plein. Demain, il ne se souviendra plus de rien.

« Un film Ethologique et éthylique ! »

« L’homme est un loup pour l’homme. »

Mauvaise Lune est produit par Anthony Rey, Meryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron.

Les sociétés de production sont Helicotronc et ArTsenal.

Le film est distribué par OriGine Films (L’Oeil Silencieux, L’Ours Noir, Puzzle, Le Plombier …).

En Festivals (non exhaustif) :

Prix du public et prix du Jury au Festival Documenteur de l’Abitibi-Témiscamingue (Quebec), prix SACD au Festival International du Film Indépendant de Bruxelles (Belgique), nominé aux Magritte du court-métrage 2012 (Equivalent à nos Césars en France), prix d’interprétation pour Jean-Jacques Rausin au Festival International du Film Francophone de Namur, prix du public et prix d’interprétation masculine pour Jean-Jacques Rausin au Brussels Short Film Festival (Belgique) …

Mon avis : Mauvaise Lune est le 1er court-métrage du duo infernal Meryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron qui réaliseront par la suite d'autres courts-métrages, dont l’excellent L’Ours Noir et plus récemment, Le Plombier. Mauvaise Lune se présente sous forme d’un faux documentaire sur Jean-Paul qui se transformerait en une espèce de loup-garou les nuits de pleine lune … ! Jean-Jacques Rausin interprète avec justesse le personnage de Jean-Paul qui vit chez son père, heu chez sa mère, magnifiquement interprété par Philippe Grand’Henry. Ce dernier a endossé la robe de chambre, dernier cri (ah ah ah !). La perruque blonde lui va à merveille. Un rôle décalé qui colle bien à cet objet volant et cinématographique non identifié ! A noter l’apparition de Catherine Salée et de Jean-Benoît Ugeux dans la scène au café. Une scène montrant la solitude pesante de Jean-Paul. Le mec bourré et relou à un anniversaire. Ces quatre acteurs vont devenir des habitués des films de Meryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron. Ce dernier offrant le rôle principal de son premier long-métrage, Je Me Tue à le Dire à Jean-Jacques Rausin (Magnifique interprétation, dans le ton du personnage de Jean-Paul). La photographie en noir et blanc, signée Mathieu Cauville, est esthétiquement belle. Un format que les coréalisateurs reprendront dans Le Plombier et Je Me Tue à le Dire. Ces images en beau noir et blanc sont accompagnées de musiques classiques et baroques. Malgré le bon jeu des acteurs, le film manque de rythme et s'essouffle à mi-parcours (Comparé au début du film où une vieille va voir son médecin à la suite d'une morsure aux fesses, est ma scène favorite) . Est-ce dû au format 32 minutes ? Certaines scènes paraissent longue. Je pense à la scène se déroulant à la fête foraine, où on voit Jean-Paul seul sur un manège, ainsi que la dernière scène du film qui a pourtant son importance. Dans cette dernière scène, on y voit Jean-Paul désespéré, malheureux, bourré à la bière Jupiter, qu'il sirote à la place d'un bon petit noir ... Le genre du film part au début du genre fantastique pour dériver doucement vers le drame et le canular du reportage. Un bon tour de magie détournant le genre fantastique ainsi que le mythe du loup-garou.

Ma note : 7/10. Mauvaise Lune est un bon court-métrage avec une superbe photographie et des acteurs magnifiques. Mon préféré étant Philippe Grand’Henry ! C’est un bon premier court-métrage des deux réalisateurs, qui réaliseront par la suite le monumental L’Ours Noir et le savoureux Le Plombier. Quand on entend qu’ils planchent sur un long-métrage avec des poissons zombies cela vous chatouille la colonne vertébrale … on a hâte de voir cela !

Je remercie chaleureusement Meryl Fortunat-Rossi pour le lien privé du court-métrage.

Olivier H.

Critique du court-métrage MAUVAISE LUNE de Meryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron (Belgique)
Jean-Jasques Rausin

Jean-Jasques Rausin

Jean-Jasques Rausin

Jean-Jasques Rausin

Jean-Jacques Rausin et Philippe Grand'Henry

Jean-Jacques Rausin et Philippe Grand'Henry

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents