Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court-métrage HUSH de Michael G. Kehoe (Etats-Unis)

Publié par lecinemadolivierh sur 1 Février 2016, 08:08am

Catégories : #critique court

Critique du court-métrage HUSH de Michael G. Kehoe (Etats-Unis) :

Année : 2015

Genre : épouvante

Sujet : Il est minuit, l’heure des Sorcières, Cendrillon rentre vite chez toi, il y a de forts éclairs dehors … Regan (Alexandra Grace), une jeune femme baby-sitter, et non un ancien Président des USA, garde la jeune fille Irene (Riley Connor), pendant l’absence de ses parents. Regan est réveillée par des cris d’Irene, alors qu’elle s’était assoupie devant le poste de télévision (C’est des choses qui arrivent de plus en plus de nos jours avec des programmes de merde !). Dur dur, le métier de baby-sitter ! On ne peut même plus piquer un roupillon tranquillement … Alors que Regan se décide d’aller voir Irene, la maison se retrouve dans le noir absolu, suite à une coupure d’électricité. Avec une lampe électrique en main, Regan monte à l’étage calmer la jeune Irene …

Hush est produit par Tommy Harper et Michael G. Kehoe, ainsi que la société de production Taughannock Entertainment.

Hush a reçu plus de 33 récompenses dans des Festivals, ce qui n’est pas rien et prouve sa superbe qualité.

Mon avis : 8,5/10. Hush débute en une nuit d’éclairs, propice à une atmosphère électrique et anxiogène. C’est un huis-clos très bien réalisé de la part de Michael G. Kehoe, qui s’est entouré d’une très bonne équipe technique. La photographie léchée de John T. Connor est superbe (La lumière bleue de la lampe électrique sortant des ténèbres ressemblant à la photographie de E.T. de Steven Spielberg, les éclairs vus de l’intérieur de la maison …) et le son de Raul Guzman est surprenant, pour ne pas dire, sursautant ! Les deux actrices, la belle Alexandra Grace et la jeune Riley Connor (Fille de John T. Connor) vont bien ensemble et jouent à merveille. Autre qualité du court-métrage, il ne traine pas en longueur avec ses cinq petites minutes et avec une idée assez originale, il fait basculer le spectateur d’un climat de suspens à un climat de terreur, à vous faire sursauter de votre fauteuil ! Le twist final est surprenant. C’est l’idée novatrice de ce beau court-métrage. Après avoir vu ce film, c’est certain, vous ne regarderez plus sous les lits comme avant. Mais plutôt au-dessus des lits … Le défaut du film ? Sa durée ! Trop courte ! Je suis impatient dans les jours prochains, de vous livrer ma critique du premier court-métrage de Michael G. Kehoe, Second Dance (Une histoire avec des esprits) réalisé en 1994 et qui a remporté un prix au Festival de Sundance ainsi qu’au Festival de Berlin ! Michael G. Kehoe et son ami producteur Tommy Harper (Tommy a collaboré avec J.J. Abrams pour Star Trek Into Darkness et Tim Burton pour Alice aux Pays des Merveilles) sont deux personnes à suivre de très près …

Contact : hushmoviepublicity@gmail.com

Ci-dessous, le lien pour visionner Hush !

Je remercie chaleureusement le réalisateur Michael G. Kehoe pour sa collaboration à cet article.

Olivier H.

Critique du court-métrage HUSH de Michael G. Kehoe (Etats-Unis)
Critique du court-métrage HUSH de Michael G. Kehoe (Etats-Unis)
Critique du court-métrage HUSH de Michael G. Kehoe (Etats-Unis)
Critique du court-métrage HUSH de Michael G. Kehoe (Etats-Unis)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents