Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court-métrage TOUS LES HOMMES S'APPELLENT ROBERT de Marc-Henri Boulier (France)

Publié par lecinemadolivierh sur 16 Décembre 2015, 20:25pm

Catégories : #critique court

Critique du court métrage TOUS LES HOMMES S’APPELLENT ROBERT de Marc-Henri Boulier (France) :

(Année : 2011)

Durée : 5 minutes

Genre : fantastique

Sujet : promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas … Robert (Gwenaël Przydatek) ou Bob pour les intimes, coure dans les bois, en montrant ses valseuses à l’air libre. Ding, dong … On entendrait presque le son des cloches ! Mais que fait-il à poil dans les bois ? Puis, des coups de feu retentissent. On lui tire dessus ! Prit de panique, le zizi entre les jambes, Robert se met à courir encore plus vite pour échapper à ses poursuivants. Mais, les coups de feu se rapprochent et le piège se referme petit à petit sur lui …

Par le réalisateur Marc-Henri Boulier du très bon court-métrage de science-fiction Juliet, multi primé dans les festivals, dont le très récent prix Ciné+Frisson au PIFFF 2015. Les deux courts-métrages, Tous les hommes s’appellent Robert et Juliet montrent l’espèce humaine sous un angle morose et pessimiste. Une espèce humaine en voie de disparition. Dans le premier film, on voit un homme nu prit en chasse, tandis que dans le second film, il est question d’androïde qui prend petit à petit la place des humains dans la société.

Il faut saluer l’interprétation du comédien Gwenaël Przydatek, pas du tout évidente, de montrer ses attributs comme cela et dans des conditions pareilles. Un rôle mis à nu, ce qui n’est pas l’essence du jeu d’un acteur. De quoi avoir les boules … !

Petites anecdotes :

- Gwenaël Przydatek portait de faux pieds afin ne pas se blesser en courant dans les bois.

- Le film a été tourné en pleine saison de chasse, ce qui a pu énerver quelques chasseurs sachant bien chasser (ou pas du tout !)

Tous les hommes s’appellent Robert est produit par Anaïs Bertrand via la société de production Insolence Productions, ainsi que la société de production R !Stone Productions.

Le budget du court-métrage est estimé à 25 000 euros, dont une bonne partie du budget a été utilisé pour la conception des masques créés par Jeremy Caravita.

Tous les hommes s’appellent Robert a rencontré un franc succès dans les festivals du genre avec pas moins de quarante prix remportés et plus d’une centaine de sélections dans des festivals, dont les prestigieux Fantasia (Canada) où il a reçu le prix du public, Paris International Fantastic Film Festival (France) ou encore le Festival d’Horreur et de Fantasy de San Sebastian (Espagne).

Note IMDB : 7,4/10 sur 64 votes des internautes. Une très bonne note.

Ma note : 6,5/10. Tous les hommes s’appellent Robert ne laisse pas le temps au spectateur de souffler, que le film est déjà fini. Le réalisateur, Marc-Henri Boulier a réussi sur une courte durée de cinq minutes, à instaurer un climat anxiogène, angoissant avec une part de mystère qui ne sera dévoilée qu’à la fin du court-métrage. Et c’est justement ce twist final qui fait que ce court-métrage original surprend. Aucune piste dans le film ne laisse penser à une fin comme celle-ci. Le film est plutôt bien réussi, dépourvu de dialogue et expéditif à la manière d’un coureur de 100 mètres. Les mouvements de la caméra à l’épaule disposent le spectateur au cœur de cette course folle aux côtés de Robert. Le spectateur suffoque, a du mal à respirer, à reprendre son souffle ... Tous les hommes s’appellent Robert est un court-métrage haletant et efficace qui donne matière à réfléchir sur la chasse. Cet acte cruel est-il un acte animal ou bien un acte humain ? Seul les Robert le savent …

Je remercie amicalement Anaïs Bertrand pour sa collaboration à cet article.

Olivier H.

Critique du court-métrage TOUS LES HOMMES S'APPELLENT ROBERT de Marc-Henri Boulier (France)
Critique du court-métrage TOUS LES HOMMES S'APPELLENT ROBERT de Marc-Henri Boulier (France)
Critique du court-métrage TOUS LES HOMMES S'APPELLENT ROBERT de Marc-Henri Boulier (France)
Critique du court-métrage TOUS LES HOMMES S'APPELLENT ROBERT de Marc-Henri Boulier (France)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents