Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court-métrage OF MEN AND MICE de Gonzague Legout (France)

Publié par lecinemadolivierh sur 12 Décembre 2015, 17:01pm

Catégories : #critique court

Critique du court-métrage OF MEN AND MICE de Gonzague Legout (France) :

Date de sortie : 21 novembre 2015

Durée : 20 minutes

Vu en avant-première le 19 novembre 2015 au cinéma Mac Mahon à Paris, en présence du réalisateur Gonzague Legout et du producteur Pascal Légitimus (et entre autre, du réalisateur Julien Seri)

Genre : fantastique/SF

Sujet : Détroit, Neil (David Borgia Atrakchi) commence à se sentir à l’étroit dans sa bagnole, lui servant aussi de chambre à coucher. Il a du mal à étendre les jambes sans se cogner. C’est encore pire que viens chez moi, j’habite chez une copine ! Viens chez moi, j’habite dans une bagnole ! Mais, il y a la stéréo baby ! Nicholas (Nicky Le Pacte des Loups Naudé), quand-t-à lui, est père de famille et il n’arrive plus à subvenir aux besoins de sa femme et de ses enfants. Il n’arrive plus à joindre les deux bouts (Alors que Neil, lui arrive bien à toucher les deux extrémités de sa bagnole en s’allongeant). Bref, c’est la crise ! L’industrie automobile des Big Three s’est volatilisée avec la crise financière et économique. Quand Neil et Nicholas décident d’aller retirer un peu d’argent à la banque, armes aux poings …

Le titre du film, Of Men and Mice n’est pas sans rappeler le nom du roman de John Steinbeck, Des souris et des hommes, qui en anglais donne, Of Mice and Men.

Il n’est pas sans rappeler également que dans ce roman, George Milton et Lennie Small sont deux amis qui errent de ranch en ranch à la recherche d’emplois, tout comme Neil et Nicholas, tous les deux victimes de la crise et qui vont faire un acte stupide, à la limite suicidaire.

Gonzague Legout, le scénariste, réalisateur et producteur de Of Men and Mice , et également un jeune homme fort sympathique, sourire aux lèvres lors de la projection privée, a souligné que la genèse de son film prenait racine sur ce qu’a vécu la ville de Détroit, l’une des plus grandes et importantes villes économiques (L’histoire de Big Three dans le milieu automobile) des Etats Unis qui est devenue aujourd’hui une ville fantôme, comme bien d’autres. Une ville qui était au summum de l’expansion économique et qui est dégringolée à la rizière de la déchéance économique.

Petites anecdotes autour du film:

- L’équipe du film a connu de nombreuses galères pendant le tournage, à commencer par le lieu à Abbeville, ville très mouvementé en ce début d’année par l’assaut des frères Kouachi. Puis, s’enchaine un problème avec un disque dur …

- Of Men and Mice est le second court métrage (officiel) réalisé par Gonzague Legout, tous les deux produits par un et non trois « frère », Pascal Légitimus, qui comme il l’a bien indiqué, c’est en toute légitimité qu’il a produit OMAM (Ahahah ! Pascal, tu n’as pas changé et c’est tant mieux pour nous public)

Of Men and Mice est produit par Gonzague Legout et la société de production Fruits d’Hommes Productions (Pascal Légitimus)

Of Men and Mice a remporté l’œil d’or du meilleur court métrage au Paris International Fantastic Film Festival 2015 (PIFFF). Première sélection du court-métrage en compétition en festival et déjà le sacre ! C’est un très bon commencement pour ce petit bijou qu’est Of Men and Mice.

Note IMDB : inconnue

Ma note : 8,5/10. Of Men and Mice, qui est un huis-clos, est superbement bien réalisé, doté d’une très belle photographie de Jean-Marie Delorme. La lumière à l’intérieur de la banque est jolie et dégage une ambiance anxiogène dans cette banque qui prend vie de l’intérieur. Ultime sortie de cette crise, la banque se transforme petit à petit en piège qui se referme sur les deux protagonistes avec des dents acérées. Telles deux souris dans une cage d’expérimentation. L’amateurisme de ces deux personnages, les rend attachants, malgré leur intention de piller une banque. Of Men and Mice prend essence dans les veines du film Un Après-Midi de Chien de Sidney Lumet avec Al Pacino. Le film ne s’arrête pas à cette référence, mais lui rend bien hommage. On ne peut pas sortir de la projection du court-métrage, sans penser au film de Lumet. Merci Gonzague, je suis un fan de ce film ! D’ailleurs, je conseille Of Men and Mice à tous les fans de Un Après-Midi de Chien. La cerise sur le gâteau est la très belle musique de Reksider qui accompagne parfaitement les images du film. Les effets spéciaux sont également plutôt bien réussis pour un court-métrage, où il n’y a pas forcément de budget adéquat pour des effets spéciaux. Après avoir vu OMAM, on ne peut qu’encourager le réalisateur Gonzague Legout (et son producteur) à transformer cet essai réussi en long métrage. Le scénario original basé sur trois thèmes, en commençant par la dramaturgie, en passant par le polar, pour terminer dans le fantastique a le format pour un long métrage. En tout cas, il est certain que Of Men and Mice ne passera pas inaperçu dans d’autres festivals. Et c’est en toute légitimité et avec un certain bon goût, que le producteur Pascal Légitimus, devrait suivre de très près le talentueux réalisateur Gonzague Legout ! Souhaitons-leur bonne chance et un long métrage sur les rails de Détroit ! Moral de l’histoire ? L’argent est le plus grand fléau de notre époque.

Je remercie chaleureusement Gonzague Legout pour l’invitation à la projection privée au Mac Mahon et de son très bon accueil.

Olivier H.

Critique du court-métrage OF MEN AND MICE de Gonzague Legout (France)
Critique du court-métrage OF MEN AND MICE de Gonzague Legout (France)
Critique du court-métrage OF MEN AND MICE de Gonzague Legout (France)
Critique du court-métrage OF MEN AND MICE de Gonzague Legout (France)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents