Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique de la minie-série UTOPIA (Saison 1) créée par Dennis Kelly (Royaume Uni)

Publié par lecinemadolivierh sur 8 Décembre 2015, 13:27pm

Catégories : #critique série

Critique de la minisérie UTOPIA (Saison 1) créée par Dennis Kelly (Royaume Uni) :

(Année : 2013)

Genre : thriller conspirationniste

Sujet : Becky (Alexandra Roach), Ian (Nathan Stewart-Jarrett) et Wilson (Adeel Akhtar) ainsi que le jeune adolescent Grandt (Qui n’est pas très grand du tout !) (Oliver Wollford), sont à la recherche d’une bande dessinée s’appelant Le Kama Sutra, heu, je veux dire Utopia, partie 2. Deux mecs, une nana (Les mauvais ingrédients d’une triangulaire) et un couffin ! Le moustachu avec sa ferrari n’est pas loin … ! Ajoutez à cela, une frappe à dingue qui répond au nom de Jessica Hyde (Fiona O’Shaughessy) qui est également à la recherche de la B.D. Mais qu’ont-ils à vouloir tous se procurer ce satané bouquin ? Est-ce pour raconter des histoires de vaches folles, ou de volailles grippées au jeune Grandt qui a du mal à s’endormir le soir ? Attention, car le méchant petit canard jaune n’est pas bien loin et il est à la recherche de Jessica Hyde. Ce canard qui s’appelle Arby (Nail Maskell), après avoir bu un pchti canon de trop avec le Glaude, est à la recherche de Jessica et du livre et il ne fait pas bon de se trouver sur son passage …

Utopia est une minisérie (6 épisodes de 50 minutes) assez originale, tant du point de vue du scénario que du concept de la série. Les épisodes sont peints de couleurs vives, allant du jaune très if en passant par le rouge sanglant.

Utopia est une série psychédélique, baignée d’un humour noir, que seuls les anglais savent le faire. La série est complètement déjantée (Arby et Jessica Hyde), paranoïaque (Wilson Wilson) et parsemée de quelques scènes assez violentes (Afin d’être tranquille devant son téléviseur, les scénaristes ont eu la bonne idée de commencer chaque épisode avec une scène violente, histoire que les mômes aillent se coucher sans histoire !).

Utopia est produite par Rebekah Wray-Rogers, Marc Munden, David Mason, Janes Featherstone, Dennis Kelly, Karen Wilson et Enrico Ballarin, ainsi que la société de production Kudos Film and Television (Bravo pour cette initiative et cette originalité hors du commun. Il n’existe plus beaucoup de producteurs comme vous sur le marché économique …). La série est distribuée en France par Arte France (Pas étonnant, l’une des meilleures chaines avec Canal+ à diffuser des séries de qualité)

Utopia a reçu le prix de la meilleure série dramatique au International Emmy Awards en 2014.

Note IMDB : 8,5/10 pour 21 466 votes des internautes. Une excellente note. A la limite de la perfection !

Ma note : 8/10. Utopia reste une série très addictive, même si elle perd un peu en intensité après le troisième épisode, pour repartir sur des chapeaux de roue dès le dernier épisode. Les épisodes trois et quatre sont un peu en dessous. Utopia n’a rien à voir avec les séries policières ou les séries se passant dans le milieu hospitalier, que l’on peut voir sur des grandes chaines de télévision. Utopia est une série non conformiste, qui sort du lot de toutes ces merdes, où le spectateur en sort plus que gavé ! Utopia est à la limite de l’expérimental, sur fond de conspiration et donc de paranoïa. C’est une véritable bombe à retardement. La photographie de la série est très belle et originale avec ses couleurs vives. La musique électro-expérimentale de Cristobal Tapia de Veer rend l’univers de la série encore plus hypnotisant et électrique. Que dire des acteurs ? L’actrice Fiona O’Shaughnesyy (Nina Forever) et je jeune acteur Oliver Wollford sont très bons. Le petit dernier est très prometteur. Un petit regret que le personnage hors norme de Lee (Paul Ready) n’ait pas un rôle plus important dans la série. J’adore ce mec allumé qui ne sort jamais sans son sac jaune. Mon personnage préféré étant Arby interprété par l'excellent Nail Maskell (Open Windows, Hyena, The ABC of death, Humans). Difficile de ne pas s’attendrir à Arby, avec son allure de nounours et sa démarche de pingouin. Même s’il peut-être très violent, envers son prochain. A souligner également, la superbe mise en scène de Marc Munden. Utopia est une minie-série inoubliable et ce n’est pas une utopie !

Olivier H.

Critique de la minie-série UTOPIA (Saison 1) créée par Dennis Kelly (Royaume Uni)
Critique de la minie-série UTOPIA (Saison 1) créée par Dennis Kelly (Royaume Uni)
Critique de la minie-série UTOPIA (Saison 1) créée par Dennis Kelly (Royaume Uni)
Critique de la minie-série UTOPIA (Saison 1) créée par Dennis Kelly (Royaume Uni)
Critique de la minie-série UTOPIA (Saison 1) créée par Dennis Kelly (Royaume Uni)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents