Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


PIFFF 2015 : critique des courts métrages français

Publié par lecinemadolivierh sur 29 Novembre 2015, 20:38pm

Catégories : #critique court, #Festival

Voici ma critique au sujet des sept courts métrages français, pas moins, présentés en compétition au Paris International Fantastic Film Festival (PIFFF 2015) qui s'est tenu du 17 au 22 novembre 2015 au Grand Rex à Paris :

Dans l'ordre croissant de préférence (Non politiquement correct, du moins bon au meilleur) :

PHANTASMS OF THE LIVING de Jean-Sébastien Bernard

Le réalisateur a indiqué avant la projection de la compétition, qu'il n'avait pas eu de mal à trouver le budget du film, qui se limitait à un bonnet et un maillot de bain.

Phantasms of the living est un court métrage, très court (6 minutes). Mais en même temps, il peut paraître très long. 6 minutes sans dialogue, beaucoup de bisous-bisous et d'actes manqués ... Un film organique comme le dirait si bien Fausto Fasulo !

Ma note : 3,5/10. Phantasms of the living a remporté le prix du jury du meilleur court métrage au PIFFF 2015.

SPLINTERTIME de Rosto

Splintertime est-il vraiment un court métrage ou bien plutôt un clip vidéo ? Je n'en ai pas encore la réponse. Il n'y a pas une image sans musique. C'est une œuvre d'art expérimentale très particulière, dont je n'ai pas adhéré ! Les images sont magnifiques, mais l'ensemble reste un flou artistique.

Ma note : 4,5/10.

CRASPEC de David Le Meur

C'est l'histoire d'un milliardaire qui sombre dans la folie schizophrène, à la suite de l'overdose de sa femme. Inspiré d'un fait réel ! Superbes photographie. Par le directeur de photographie de Cassandra et Virtual Revolution de Guy-Roger Duvert : Cyril Bron !

Ma note : 5/10.

L'APPEL d'Alban Ravassard

Le titre du court fait référence à deux choses : l'appel en classe élémentaire ou bien l'appel de Cthulhu de H.P. Lovecraft. L'appel fait également penser à SPRING, grand prix du PIFFF en 2014. Une relation amoureuse mettant en scène un monstre aquatique.

Ma note : 5/10. Pas mal. L'Appel a reçu la mention spéciale du jury au PIFFF 2015.

THE CURE de Xavier Mesme

Sur fond de vampirisme, l'idée du court est assez originale. La direction d'acteurs est très bonne et la photographie est belle. L'actrice est magnifique et l'acteur a la gueule de l'emploi !

Ma note : 6,5/10. Original !

JULIET de Marc-Henri Boulier (Tous les hommes s'appellent Robert). Produit par Insolence Productions.

C'est le court qui a fait marrer le public lors de la compétition des courts métrages !

Sur thème de robotisation de la société, Juliet est un court métrage tragédicomique.

Superbement réalisé et doté d'un montage vidéo dynamique (Fabien Montagner)

Ma note : 7/10. Juliet a remporté le prix Ciné+ Frisson du meilleur court métrage au PIFFF 2015.

OF MEN AND MICE de Gonzague Legout. Produit par Gonzague Legout et Pascal Legitimus.

Of Men and Mice est vraiment un cran au dessus des autres courts métrages, tant par sa superbe photographie (Jean-Marie Delorme) que par son scénario riche en rebondissement.

L'écriture de ce court métrage pourrait s'étendre en long, tellement le scénario est dense. Le court commence en tragédie économique dans la ville de Détroit, pour ensuite se profiler en polar et terminer sur le thème fantastique.

La musique de Reksider est également sublime à écouter. Elle colle parfaitement aux images de Jean-Marie Delorme.

Ma note : 8/10. La claque de cette compétition courts métrages français, qui il faut le dire, était riche en qualité, contrairement à la compétition des longs métrages. Je reviendrai plus en détail sur Of Men and Mice de Gonzague Legout dans un article dédié à la projection privée au Mac Mahon. Of Men and Mice a remporté le prix du public du meilleur court métrage au PIFFF 2015.

Félicitations à tous ces jeunes réalisateurs qui ont du talent. Quatre courts métrages primés sur sept souligne une compétition de haut vol, de très bonne qualité et de compétition serrée !

Olivier H

PIFFF 2015 : critique des courts métrages français
PIFFF 2015 : critique des courts métrages français
PIFFF 2015 : critique des courts métrages français
PIFFF 2015 : critique des courts métrages français
PIFFF 2015 : critique des courts métrages français

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents