Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court métrage ABSENCE de Kevin Lecomte (France)

Publié par lecinemadolivierh sur 26 Septembre 2015, 19:13pm

Catégories : #critique court

Critique du court métrage ABSENCE de Kevin Lecomte (France) :

(Année : 2009)

Durée : 7 minutes 22

Genre : fantastique

Sujet : une mère (L’excellente Catherine Gazon Maudit Lachens) attend dans l’appartement vide de son fils Daniel (Stephan Peyran). Lorsque celui-ci arrive enfin, il ne prête même pas attention à sa mère, (Qui en passant aurait pu profiter de l’absence de son fils, pour faire un brin de ménage) et se précipite à écouter ses messages téléphoniques pendant qu’il ouvre son courrier (Ah l’éducation de nos jours, même pas un « Bonjour Mam’, comment vas-tu ? » …. !). Connaissant son fils, comme si elle l’avait fait (Heu, je dis une connerie là !), sa mère lui a laissé quelques messages sur son répondeur téléphonique (Ta mère c’est plus fort que toi !). Dans le premier message, elle lui demande s’il peut passer à la maison, car elle a vu une personne se promenant dans son jardin. Dans le second message, sur un ton plus inquiet, elle lui indique qu’elle a vu une personne s’approchant de la maison … Est-ce le livreur des pizzas ? Ben non, elle a horreur de ça … !

Absence est un court métrage qui traite magnifiquement le genre fantastique. Le côté revenant fantomatique où l’âme serait égarée dans un monde parallèle entre celui des vivants et celui des non vivants. Un genre de purgatoire, une salle d’attente pour aller au Paradis …

La photographie et l’étalonnage (Lukasz Jaquet) du film est superbe. L’appartement est sombre avec des jeux de lumières plongeant le spectateur dans une atmosphère proche de la mélancolie (Personnellement, j’aurai bien vu une musique genre Doom Metal …). Les deux acteurs Catherine Lachens et Stephan Peyran sont supers. Leur jeu est composé de délicatesse, avec une absence de mot (Aucun dialogue directement), leurs corps les remplaçant.

Absence est produit par Anaïs Bertrand ainsi que la société de Production Insolence Productions. Le budget est de 15 000 euros (Une bourse Défi-Jeune du Ministère de la Jeunesse et des Sports y a contribuée).

Absence a plus de trente sélections internationales dans des Festivals, dont le fantastique Festival de Gerardmer, Les Utopiales de Nantes, ou encore les prestigieux Festivals Fantasia (Montréal) et PiFan (Corée du Sud) et le Grand Sitges (Espagne) où il a concouru au Méliès D’Or. Il a reçu le Prix du Méliès d’Argent (Meilleur Court Métrage Fantastique Européen) au Festival de Science-Fiction de Trieste (Italie), ainsi que le Prestigieux Prix du Public à L’Etrange Festival de Strasbourg et le Prix 13ème Rue au Festival dédié aux courts métrages, Court Métrange. Le court n’était pas aux abonnés absent dans la récolte aux récompenses.

Petites anecdotes :

- Toute la bande son a été réalisée en postproduction (Lors du montage vidéo et non pendant les journées de tournage).

- Le réalisateur Kevin Lecomte a également travaillé en tant qu’assistant réalisateur sur un court métrage intitulé Peine de Mort de Julien de Volte (Insolence Productions)

- Le projet a été lauréat du concours "Le retour des courts" qui lui a permis d'être projeté en salle avant certains longs métrages du réseau MK2.

Note IMDB : 8,6/10 pour 13 votes des internautes. Une très bonne note, frôlant l’excellence. (A remarquer tout de même : peu de votant).

Ma note : 9/10. Absence est un huis clos qui se déroule dans un petit appartement avec seulement deux personnages. Comme quoi, il n’y a pas besoin de grand espace et de beaucoup d’acteurs pour réussir un petit bijou fantastique ! C’est un film sombre sur la mort et ce qu’il y a après la mort. Où l’âme va-t-elle ? Vagabonde-t-elle quelque part, coincée entre deux mondes ? Absence aurait pu très bien être un épisode de Twilight Zone (La Quatrième Dimension) pour son sujet et sa qualité. Pour une première réalisation, le résultat est surprenant. Le visage de Catherine Lachens est captivant. A croire que le rôle ait été écrit pour elle. Absence est encore une jolie trouvaille et un bon pari de la part de la productrice Anaïs Bertrand (Tous les Hommes s’Appellent Robert, Peine de Mort, Juliet, …), dont Absence est la première production. Kevin Lecomte est un réalisateur à surveiller de très près. Notons également que le film n’est pas sans rappeler Sixième Sens de Night Shyamalan.

Cadeau avant Noël : Absence est accessible gratuitement sur internet (Allez sur le site d'Insolence Productions ...). Profitez-en, pour une fois que gratuité ne rime pas avec médiocrité ! Mais attention à ce qu’une certaine angoisse ne s’installe pas chez vous.

Olivier H.

Critique du court métrage ABSENCE de Kevin Lecomte (France)

Commenter cet article

Kevin Lecomte 30/09/2015 13:28

Merci pour cet article ;) Tant d'années après, ça fait plaisir de voir qu'il reste quelque chose...

Olivier H 30/09/2015 13:46

Cher Kevin,
Tout d'abord merci pour ce message. C'est toujours intéressant d'être lu/critiquer par le réalisateur du film décrit. Et oui, tant d'années dans avoir vu ce chef d'oeuvre ! Merci à Anaïs Bertrand qui me l'a conseillé, en tant que productrice (1ère production). Je n'ai pas vu de nouveau projet court ou long de vous en tant que réalisateur depuis la réalisation d'ABSENCE, c'est bien dommage ... ! J'ai bien aimé comment est raconté l'histoire d'ABSENCE. Encore bravo

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents