Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique de HORSEFACE (Caradecabello) de Marc Martinez Jordan (Espagne)

Publié par lecinemadolivierh sur 8 Août 2015, 20:34pm

Catégories : #critique court

Critique du court métrage HORSEFACE (Caradecabello) de Marc Martinez Jordan (Espagne) : (Date de sortie : 15 janvier 2015)

Durée : 8 minutes

Genre : drame fantastique

Sujet : un jeune homme (Marc Martinez Jordan) se réveille, la tête dans le cul d’un cheval ! Il se lève et enfile non pas une cagoule, mais un masque en forme de tête de cheval. Il habite avec sa grand-mère (La véritable grand-mère du réalisateur, Josefa Centeno). Ils attendent ses parents afin de fêter les six ans du garçon, qui a plutôt un gabarit d’un jeune homme d’une trentaine d’année. Ses parents appellent et lui disent qu’ils ont un empêchement …

Par le réalisateur de l’excellent court métrage Timothy, où déjà il était question d’un personnage masqué … en lapin ! Horseface se présente comme un premier court métrage, sans moyen, expérimental, alors que Timothy était doté d’un budget de 5 000 euros (Produit par Escac).

Il y a des réalisateurs, comme Marc Martinez, qui n’ont pas d’égo disproportionné et réalisent des films sans moyen ... mais, toujours avec un résultat !

Horseface a été présenté dans de nombreux Festivals, dont le fameux Brussels International Short Film Festival et L’Inconnu Festival.

Horseface est produit par Isis Velasco. Budget du film : 20 euros ! (Le prix du gâteau d’anniversaire avec les six bougies ?)

Ma note : 9/10. Ne nous prenons pas la tête, Horseface est un chef d’œuvre expérimental, très joli esthétiquement, tourné avec un budget ridicule. Le réalisateur Marc Martinez Jordan montre que n’importe qui peut réaliser un bon court métrage. N’importe qui, peut-être pas. Il faut des idées. Et des idées originales, Marc Martinez en a. On sent l’influence du film Donnie Darko de Richard Kelly, aussi bien dans Timothy, que dans Horseface. Dans le premier, c’est le lapin imaginaire, alors que dans le second, c’est le masque derrière lequel on se cache la vérité. L’imaginaire est l’univers de Marc Martinez. Et j’aime cet univers et j’en redemande ! Horseface aurait pu être un épisode de la série célébre Twilight Zone (La Quatrième Dimension) pour son histoire dans une autre dimension, dans un autre espace-temps. Marc Martinez Jordan est un réalisateur à suivre de très très prêt … j’espère bientôt pour un long métrage !

Je remercie amicalement Marc Martinez Jordan pour sa confiance et son autorisation à visionner Horseface.

Olivier H.

Critique de HORSEFACE (Caradecabello) de Marc Martinez Jordan (Espagne)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents