Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique de la mini série THE CODE de Shelley Birse (Australie)

Publié par lecinemadolivierh sur 30 Mai 2015, 16:37pm

Catégories : #critique série

Critique de la mini série THE CODE (Saison 1) de Shelley Birse (Australie) :

(Diffusée du 19 février au 5 mars 2015 sur Arte +)

Genre : thriller dramatique

Sujet : Ned (Dan Spielman), journaliste bloggeur de profession et nounou de son autiste frangin Jesse Banks (Ashley Zukerman), se retrouve dans une spirale politique infernale. Tout commence, lorsqu’il trouve un nom dans un dossier que lui a donné Sophie Walsh (Chelsie Preston Crayford) qui travaille au cabinet du conseiller de communication du premier ministre. Ce nom va être lié à un accident mortel de voirie entre une voiture et un poids lourd. Avec l’aide de son frangin, Ned va décrypter une vidéo d’un téléphone portable de l’accident et va la publier sur son blog. C’est retour à la case prison pour Jesse qui est fiché comme hacker un peu trop virulent. Il va être mis à nu par la police cyber anticriminelle. Mais c’est plus fort que lui, il en a les doigts qui le démangent, il va fouiner sur la toile, cracker des sites et tomber sur une entreprise louche au nom de Physanto. Une société spécialisée dans la biotechnologie ...

The Code est une mini série Australienne, pays des kangourous, mais aussi de l'excellent Wolf Creek. C'est donc une mini série de six épisodes d’une durée chacun de cinquante-cinq minutes. La durée d’un épisode peut paraître parfois un peu longuet, mais le nombre infime d’épisode comble ce défaut.

La série est produite par Carole Sklan, David Ogilvy, Greer Simpkin, Shelley Birse, Davie Maher et David Taylor, ainsi que les sociétés de production Playmaker Media, ABC et HBO.

La série est distribuée en France par Arte. Arte étant très forte pour nous dégotter de très bonne séries (Hatufim, Breaking Bad, The Wrong Mans ...)

La série a remporté le Prix FIPA du Meilleur Scénario pour Shelley Birse au Festival International des Programmes Audiovisuels de Biarrtiz en 2015.Elle a également été élue la Meilleure Série écrite en Australie en 2014.

Note IMDB : 7,6/10 pour 904 votes des internautes. Une bonne note.

Ma note : 7/10. Les trois premiers épisodes de The Code sont plutôt pas mal et bien fichus. Puis, dès le quatrième épisode, on ressent un peu de relâche, le pied décélère un peu jusqu’au dernier épisode où l’intrigue monte en crescendo. Dommage, la série en trois épisodes aurait été excellente. Magouille politique, complot, hacking et romance sont au rendez-vous de cette série riche et intéressante très bien écrite. L’acteur (de série), Ashley Zukerman joue très bien le rôle du frère autiste, dont il a reçu un prix pour son interprétation au AACTA Award. Adele Perovic qui joue le rôle d’Annie Parande, la petite amie de Jesse, apporte un peu de fraicheur et de sensualité à la série. En fait, The Code est dotée d’une belle distribution des rôles. La musique signée Roger Mason est également jolie et accompagne très bien le générique du début qui est soigné. Quoi de plus normal après cela, qu’une seconde saison soit en cours. C’est que les producteurs ont dû être contents du retour sur investissement de la première saison. The Code est une série à voir pour les curieux et ceux qui aiment les complots politiques où l’argent est au-dessus de tout, même de la raison.

Olivier H.

Critique de la mini série THE CODE de Shelley Birse (Australie)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents