Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique de HATUFILM (Saison 1) de Gidéon Raff (Israel)

Publié par lecinemadolivierh sur 24 Mai 2015, 14:53pm

Catégories : #critique série

Critique de HATUFIM (Saison 1) de Gideon Raff (Israël) :

(Diffusée sur Arte en mai 2013)

Genre : thriller dramatique

Sujet : Nimrod (Yoram Toledano) et Ouri (Ishai Golan) sont deux prisonniers de guerre Israéliens qui viennent d’être libérés après dix-sept années d’emprisonnement en Syrie. Les retrouvailles avec leur famille respective ne vont pas être simples. D’autant que, la femme d’Ouri, Nourit (La belle Mili Avital) s’est remariée avec … le frère d’Ouri ! Du moment que cela reste en famille … Quand à Nimrod, il va faire la connaissance de son fils qui est né après qu’il soit partit en guerre au Liban. Un agent du Mossad va mener sa petite enquête sur ces deux prisonniers revenus vivant, alors qu’un troisième prisonnier de guerre, Amiel (Assi Cohen) est revenu avec un encéphalogramme plat. Est-ce que Uri et Nimrod connaissent la raison de ce décès ? Cet agent va mettre aux basques d’Uri complètement à l’ouest depuis sa libération, Iris (La magnifique Sandy Bar), une agente très spéciale du Mossad …

Hatufilm, série Israélienne réalisée en 2010, n’est pas une série sur la gastronomie Israélienne, comme son nom pourrait le supposer. Mais c’est une série axée autour du drame de prisonniers capturés, torturés comme des chiens, qui sont un jour lâchés dans la nature. Prenez un chien docile qui est entrainé pour des combats de chien, il va devenir une vraie arme de guerre (Le film White God est un très bon exercice de style sur ce sujet). La série contient dix épisodes de chacun cinquante minutes, très bien réalisés avec une interprétation magistrale des acteurs. Les scènes dramatiques vous pincent réellement au cœur. Les acteurs jouent vraiment le jeu et c’est plaisant à voir. Le générique du début est magnifique avec ses plans de caméra et la superbe musique qui les accompagnent.

Fort de son succès, la série connaîtra une seconde saison. Hatufim a également servis d’inspiration à la série Américaine Homeland qui en est une adaptation libre beaucoup moins réussie.

Hatufim est produite par Liat Benasuly.

En 2010, Hatufim a reçu de l’Académie d’Israël le Prix de la Meilleure Série.

Note IMDB : 8,5/10 pour 1 027 votes des internautes. Une très très bonne note pour cette excellente série Israélienne !

Ma note : 10/10. A ce jour, je n’ai pas vu une série qui égale Hatufim, saison 1. La série a un niveau qui frôle la perfection et elle est bien supérieure à Homeland, son remake Américain un peu foireux quand on a vu Hatufim. Ishai Golan (Uri) est tout simplement impressionnant dans son rôle de prisonnier de guerre replié sur lui-même. C’est comme s’il essayait de s’effacer du paysage en se recroquevillant ! Et que dire de Yaël Eitan qui joue le rôle de Dana, la fille de Nimrod. On s’éclate bien avec elle et on sent que l’actrice a beaucoup de talent à découvrir. Son rôle permet d’apporter un peu de légèreté et d’humour à la série qui est plutôt dramatique, où le soleil n’arrive même pas à percer les nuages gris. On retrouve également, l’actrice Yaël Abecassis qui interprète Talia, la femme de Nimrod, dans le film Words with Gods de Guillermo Arriaga dans le segment sur Israel (voir ma critique). Hatufim est l’une des meilleures séries de ces dix dernières années. Je vous la conseille fortement !

Olivier H.

Critique de HATUFILM (Saison 1) de Gidéon Raff (Israel)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents