Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court métrage THE APPLICATION CAFE de Cyril Morin (France / Etats Unis)

Publié par lecinemadolivierh sur 7 Mars 2015, 20:38pm

Catégories : #Critique Film

Critique du court métrage THE APPLICATION CAFE de Cyril Morin (France / Etats Unis) : (Sortie le 2 avril 2012)

Genre : fantastique

Sujet : Lancaster en Californie, un homme (Chadwick The Activist Brown) entre dans un bar typiquement Américain avec ses banquettes (Confortables ?) en cuir rouge. Le bar est perché au milieu de nulle part dans un désert (Quoi de plus logique que de situer son bar en plein désert ? Ceux qui s’y promènent, meurs de soif pardi !). Il est géré par la belle Stacy (Gayla Hacker’s Game Johnson) et un jeune garçon peu bavard (Casey Adler). Un jeune homme, Martin (Jed Maheu) est installé sur une banquette où il lit lorsqu’il est interpellé par une charmante demoiselle, Martha (Lauren Caster) juste au moment où l’homme mystérieux a manipulé un machin qui ressemble à une tablette et a choisi la rubrique « Amour ». Les deux tourtereaux s’envolent alors du bar ensemble. (Je crois bien que je vais arrêter de picoler dans les bars et me mettre à lire moi aussi !). Un second couple, Cathy (Suzie Kane) et Tony (Thaine Allisson) entre dans le bar. Il s’agit d’un vieux grincheux accompagné de sa femme qui essaie de le calmer après s’être un peu perdu dans le désert. Soudain, Tony est frappé par une crise cardiaque au même moment où notre homme mystérieux manipule sa tablette jusqu’à la rubrique « Mort ». La gérante du bar, Stacy demande alors à l’inconnu de faire quelque chose, sous risque d’appeler la police. Le gars lève enfin son cul de la banquette, pose ses deux mains au niveau du thorax de Tony et voilà-t-il pas que ce dernier repart sur ses deux jambes …

The Application Café aurait pu faire parti des épisodes de l’excellente série La Quatrième Dimension pour son côté fantastique (Un homme mystérieux qui avec un machin bidule truc peut changer le cours de la vie d’une personne). Perso, j’adore !

Par le réalisateur des deux longs métrages, The Activist et Hacker’s Game qui sort sur la toile le 24 mars 2015 (Voir mes critiques sur le site), Cyril Morin (Un Français parti vivre aux Etats Unis).

The Application Café a été présenté dans quelques Festivals, dont le USA Film Festival où il a terminé finaliste, le Festival Filmests Badalona et le Holly Shorts Film Festival.

The Application Café est produit par Karina Pyudik & Cyril Morin ainsi que les sociétés de production Media in Sync et Bo Goldsen.

Budget : 45 000 dollars.

Je tiens à remercier Arnaud Gauthier (Media in Sync) pour sa collaboration et pour l’accès à ce petit bijou de court métrage.

Site : www.theapplicationcafe.com

Note IMDB : 7,4/10 sur 5 votes de la part des internautes. Une excellente note pour peu de votants.

Ma Note : 8/10. La Photographie de The Application Café est tout simplement magnifique avec ce bar coloré au milieu du désert. Le Directeur de la Photographie, Tobias Datum, est un petit génie à surveiller de très près, ainsi que Pitof pour les couleurs du film (Superbes !). Chaque image est travaillée donnant un résultat assez proche d’une exposition d’œuvres d’arts, ce qui n’est pas étonnant, lorsque lors d’une interview, Cyril Morin dévoile sa passion pour l’art contemporain et le pop art. La musique signée par Cyril Morin (Compositeur de musique de nombreux films) accompagne à merveille ce petit met, du début avec cette musique à la sauce western jusqu’au dessert. A ne pas manquer également l’interprétation de la magnifique Alena Von Stroheim (Mary dans le film), actrice fidèle de Cyril que l’on retrouve dans ses deux longs métrages. Elle dégage une sensualité charnelle sexy tel un mirage au milieu d’un désert. Gayla Johnson interprète magnifiquement la gérante du bar. Son visage est un filtre de sentiment. Bon, c’est l’heure d’aller boire un café, je vous laisse …

Olivier H.

Critique du court métrage THE APPLICATION CAFE de Cyril Morin (France / Etats Unis)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents