Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


BIFFF 2015 : programme de la Compétition Thriller

Publié par lecinemadolivierh sur 15 Mars 2015, 19:42pm

Catégories : #Festival

Voici le programme de la Compétition Thriller du prochain BIFFF qui se déroulera du 9 au 19 avril 2015 à Bruxelles :

THE DIVINE MOVE de Beom-­‐gu Cho (Corée du Sud)

Le pitch du BIFFF : Vous connaissez le jeu de Go ? Mais si, ce jeu de dames avec ses M&M’s bicolores dont les règles semblent bien plus complexes qu’un Pyramide où l’on passe de fourchette à satellite en deux briques. En tout cas, en Corée du Sud, c’est un jeu extrêmement populaire qui attire à la fois le respect et la convoitise, où les arnaques font les beaux jours de la mafia locale. Tae-Suk - freluquet cérébral hyper doué avec ces petites pastilles blanches et noires - en a fait les frais lorsqu’il a tenté de truquer une partie de Go avec son frère contre des adversaires qui sont du genre à vous glisser une tête d’étalon dans le plumard si vous les contrariez… Résultat ? Une branlée monumentale et l’exécution sommaire de son frère dont la mort lui est traîtreusement collée sur le dos. Sept ans de prison plus tard, Tae-Suk a bien changé : il a pris du gras, a appris à se battre comme une brute et a ourdi une vengeance qui s’annonce comme une véritable leçon de stratégie guerrière contre les assassins de son frère. Et ça tombe bien : on vient de lui accorder un mois de permission afin de mettre tout ça en pratique…

Note IDB : 6,7/10 sur 482 votes. Assez bien.

THE GUEST d’Adam Wingard (Etats Unis). Par le réalisateur de You're Next ...

Le pitch du BIFFF : Caleb Peterson est un soldat KIA. Rien à voir avec un barbouze sponsorisé par une marque de voiture, mais un pauvre jeune homme killed in action, comme ils disent aux States. La famille Peterson est encore en plein deuil lorsque David, un militaire démobilisé, vient sonner à leur porte afin de leur apporter les dernières paroles du fiston. Et ça, c’est le genre d’attention qui fait chaud au coeur ! À tel point que les parents Peterson proposent à David de rester quelques jours avec eux et partager ses souvenirs en jouant le grand frère de substitution auprès d’Anna et Luke. Mais, si côté pile, il donne du « oui, madame » avec son sourire d’ange et son lit plié au carré, côté face, c’est une autre histoire : entre l’équipe de foot qu’il fracasse sans état d’âme pour faire plaisir au petit Luke et les pétards qu’il fait tourner aux soirées d’Anna, David se révèle être un peu plus complexe qu’un vétéran pétri de bonnes intentions…

Note IMDB : 6,7 sur 39 509 votes. Assez bien.

HAEMOO de Sung­‐bo Shim (Corée du Sud).

Le pitch du BIFFF : Après le passage bienveillant du F.M.I. en 1998, l’économie de la Corée du Sud se retrouve estropiée. Les cadres se pendent par centaines à Séoul tandis que Kang, capitaine du Junjin, est sur le point de se retrouver en cale sèche, faute de poiscaille et de pognon pour remplir son maigre bas de laine. Désespéré, mais pas au point de se voir au bout d’une corde, il accepte d’embarquer des clandestins chinois sur son rafiot afin de les ramener au pays du Kimchi. Les dangers sont nombreux : rien que le fait de croiser en eaux internationales lui vaudrait une prune douloureuse, sans compter une mer capricieuse à vous ramener votre bol de nouilles aux amygdales. Pourtant, rien n’avait préparé l’équipage du Jinju au cauchemar qu’ils s’apprêtent à endurer…

Haemoo a remporté de nombreux prix dans divers Festivals, dont celui du Film Asiatique de Deauville. Une production Bong Joon-bo (Snowpiercer, The Host ...). Autant dire que c'est LE film de la compétition à ne pas manquer !

Note IMDB : 7,1/10 sur 414 votes. Une bonne note. C'est LE film à voir !

HONEYMOON de Diego Cohen (Mexique)

Le pitch du BIFFF : Jorge est fou de sa nouvelle femme, Isabel. Littéralement raide, dingue amoureux ! Le mariage s’est fait comme ça, sur un coup de tête, et pendant la lune de miel, cette coquine d’Isabel n’a jamais quitté leur chambre. Il faut dire que tout a été très vite : à peine quelques jours après leur rencontre, ils badinaient dans la voiture de Jorge. Lui, au volant. Elle, dans le coffre, en respirant à pleins poumons le joli foulard parfumé au chloroforme… Et si Isabel n’a jamais quitté la cave qui lui sert de suite nuptiale, ce n’est pas parce qu’elle est attachée à Jorge mais à des sangles, attendant fébrilement la suite des réjouissances. Et, pour ça, elle peut compter sur les ressources de son nouveau mari : toujours aux petits soins avec elle, il entreprend de l’éduquer à coups de cul-secs d’acide et de dépeçage minutieux de la peau des doigts. C’est vrai que, pour l’instant, c’est la seule façon pour notre étalon psychopathe de pousser Isabel à hurler son nom dans un râle proche des ébats fougueux qu’il espère avoir avec elle. Cela étant, à force de la dépouiller comme un lapin angora, il risque de ne plus enseigner l’amour à une belle plante, mais la haine à un monstre en devenir…

Note IMDB : non connue

THE ICE FOREST de Claudio Noce (Italie)

Le pitch du BIFFF : Perdu dans le fin fond des Dolomites, un village d’ouvriers et d’ingénieurs est chargé de l’entretien d’un barrage qui sert de passerelle jusqu’à la frontière slovène. Vingt ans plus tôt, ce même barrage servait à larguer les immigrants récalcitrants qui fuyaient la boucherie des Balkans… Pietro, jeune ingénieur encore pétri d’idéaux, débarque dans ce village accablé par ce passif macabre et y rencontre très vite Lorenzo, qui arrive à tenir le coup en descendant de la gnôle comme d’autres des pistes de ski. Pris d’affection pour le nouveau, Lorenzo va doucement l’affranchir avec d’autres secrets peu ragoûtants qui se planquent sous le mètre de neige immaculée du patelin, tout en lui présentant la charmante Lana, venue enquêter sur une réfugiée libyenne qui aurait terminé sa course dans le tube digestif d’un ours. Mais, alors qu’une belle amitié sur fond de magouilles est sur le point de naître, Lorenzo disparaît brusquement. C’est alors, qu’en lieu et place des chasseurs alpins, Pietro voit débarquer une bande de Croates particulièrement énervés qui n’ont pas l’air d’être là pour faire de la luge…

Note IMDB : 5,7/10 sur 49 votes. Bien moyen ...

THE IGNORANCE OF BLOOD de Manuel Gomez Pereira (Espagne)

Le pitch du BIFFF : Quand on pense à Séville, on pense à l’Expo 92, à ses Andalouses (et pas les sauces Devos Lemmens) aux Reales Alcàzares et à toutes ces belles choses du Guide du Routard. Derrière cette belle carte postale se cache l’inspecteur Javier Falcon qui traque sans relâche les criminels, les assassins et les terroristes de tout crin qui risquent de dévaluer la cote de popularité de sa belle ville. Mais, cette fois, c’est une tuile Head & Shoulders avec un effet 2 en 1 qu’il va devoir régler : un vieux pote, qui navigue en sous-marin dans les eaux troubles du fondamentalisme islamique, fait appel à lui car les barbus essaient d’enrôler son fiston à la cause kamikaze. Au même moment, Javier apprend que le fils de sa copine vient d’être enlevé par des mafieux russes qui étaient justement dans son collimateur. Et quand la demande de rançon ahurissante tombe, le doute n’est plus permis : tout ce côté Flic à la Maternelle sent le piège à plein nez…

Note 5,5/10 sur 50 votes. Bien moyen ...

EL NIÑO de Daniel Monzon (Espagne / France / Belgique). Par le réalisateur de Cell 911 (Prix du Thriller au BIFFF 2010)

Le pitch du BIFFF : Si Gibraltar est réputé pour ses macaques berbères, ses colons anglais et son lèche-vitrine tax free, l’endroit est surtout une véritable passoire pour les trafiquants de drogue : le grenier à shit bio qu’est le Maroc n’est qu’à 15 bornes en bateau, et les consommateurs en goguette déferlent chaque semaine dans cette station balnéaire populaire ! Il n’en faut pas plus à El Nino pour lâcher ses scooters des mers et s’acoquiner avec Rachid, un grossiste de la fumette peu commode. Mais l’argent facile lui brûle très vite les doigts, et El Nino se verrait bien passer sous le statut d’indépendant maintenant qu’il boit régulièrement le thé à la menthe avec les fournisseurs… Mais, si sa plus grande crainte est de se brouiller avec son ex-patron, c’est que El Nino fait preuve d’un angélisme très niais : le milieu qu’il s’apprête à pénétrer est une véritable zone de guerre entre des flics aux abois et un trafiquant de drogue appelé El Ingles, qui gère la succursale de mafieux slaves habitués à décapiter les concurrents récalcitrants.

Note IMDB : 6,6/10 sur 2 689 votes. Assez bon, peut mieux faire!

NO TEARS FOR THE DEAD de Jeong-­‐beom Lee (Corée du Sud)

Le pitch du BIFFF : Impitoyable pourvoyeur de macchabées pour la mafia asiatique à Los Angeles, Gon en a un peu marre de régler les services après-vente à coups de douilles fumantes. Pour preuve, sa dernière mission - récupérer une bête clé USB contenant un schmilblick de malversations comptables et dire « merci » en sortant - s’est soldée par une pile de cadavres, dont une petite fille de six ans. Se sentant décidément trop vieux pour ces conneries, Gon a juste envie de prendre sa retraite anticipée et de se bourrer gentiment la gueule en oubliant son tableau de chasse macabre. Ce qui n’est pas trop l’avis de ses employeurs, qui décident de lui coller un dernier contrat dans les pattes, et pas des moindres : partir à Séoul et liquider la mère de son dommage collatéral de six ans, car la madame pourrait avoir reçu une copie de la fameuse clé USB… Alors oui, il y va avec les pieds de plomb, mais sa conscience labellisée « massacre équitable » va le transformer en ange gardien de la veuve éplorée, avec un paquet d’affreux à dessouder au tournant. Un carnage annoncé mais rédempteur, en somme…

Note IMDB : 6,7/10 sur 1 116 votes. Ouais, à voir ...

THE TAKING OF TIGER MOUNTAIN 3D de Tsui Hark (Chine / Hong Kong)

Le pitch du BIFFF : En 1945, après huit ans d’invasions meurtrières, l’Armée de Libération du Peuple chinois a enfin réussi à renvoyer les militaires japonais sur leur île. Malheureusement, l’année d’après, une branlée en appelant une autre, un nouveau fléau s’est métastasé au nord-ouest du pays : des gangs de truands ont profité de la conscription pour écumer les villages et trucider en toute impunité les pauvres âmes qui osaient défendre leur bol de riz… Tant qu’à faire le ménage une bonne fois pour toutes dans cette Chine dévastée, le gouvernement envoie l’escadron du capitaine Shao dans les montagnes enneigées du pays afin d’éradiquer cette vermine opportuniste. Seulement voilà, le dernier coup de balai va s’annoncer plus dur que prévu : alors que les trente barbouzes de Shao sont sous-armés, crevés et morts de froids, ils vont devoir se coltiner une armée de plus d’un millier de brigands armés jusqu’aux dents, impatients de tester l’artillerie lourde qu’ils ont piquée aux fuyards japonais. Dernier détail, mais non des moindres : les mille salopards ont élu domicile dans une forteresse imprenable, nichée au sommet de la Montagne du Tigre. Et avec tout ça, on vous remet un peu de blizzard ?

Note IMDB : 6,8/10 sur 620 votes. Plutôt pas mal comme note

THE TARGET de Chang (Corée du Sud)

Le pitch du BIFFF : Avec ses huit années d’études, son crédit à vie et ses horaires à vous briser trois mariages à la suite, Tae-jun était en droit d’espérer mieux de sa formation de médecin urgentiste ! Voyez-vous, la veille, il a fait son boulot en soignant un inconnu blessé par balles. À peine a-t-il fini de tricoter la panse sanguinolente qu’une armada de flics débarque aux urgences et isole le patient en ne faisant même pas l’aumône d’une explication sommaire. Probablement un vilain qui a fait des choses pas très catholiques. Et tout ça pourrait s’arrêter à l’anecdote amusante si Tae-jun n’avait pas reçu un appel anonyme quelques heures plus tard lui demandant, non pas son film d’horreur préféré, mais de faire sortir le fameux patient de l’hosto s’il veut revoir sa femme enceinte jusqu’aux yeux… Evidemment, il se voit mal demander à la police s’il peut emprunter le monsieur dans les vapes, mais l’heure tourne et Tae-jun va devoir prendre une décision car, primo, des tueurs viennent de débarquer aux urgences avec des pralines et un silencieux et, secondo, son fameux patient se réveille enfin, se présentant comme un redoutable mercenaire peu enclin à écouter une blouse blanche en train de se faire dessus…

Note IMDB : 6,4/10 sur 639 votes. Assez moyen

THAT DEMON WITHIN de Dante Lam (Hong Kong / Chine)

Le pitch du BIFFF : Dave Wong est un flic borderline qui est à deux doigts de péter une durite. Conscient d’être une bombe à retardement, il évite toutes les situations stressantes et les montées d’adrénaline pour se concentrer sur un mantra chrétien qui colle parfaitement à l’uniforme : aider son prochain. En l’occurrence, un homme blessé par balles qui se vide aux urgences. Wong se porte volontaire pour une transfusion de sang, sans savoir que la victime en question est Hon, l’une des pires crapules du milieu du grand banditisme. Vite retapé avec son litron de O négatif, Hon repart avec son gang faire une tournée des coffres-forts de Hong Kong, créant un véritable chaos au centre ville où plusieurs personnes, dont des flics, y laissent la vie. Devenu un véritable paria chez les poulets et méprisé pour sa charité, Dave va oublier ses cachets, se payer un shoot d’adrénaline dantesque et se lancer dans une chasse à l’homme quasi métaphysique où le sang qui coulera sera le sien… ou le sien.

Note IMDB : 6/10 sur 751 votes. Assez moyen

11 films en guerre dans la compétition thriller ! Et pas moins de 4 films Coréens ! C'est normal, ce sont les Maîtres en Thriller (Après MJ bien sur !).

Lequel de ces 11 films va succéder à Monsoon Shootout de Amit Kumar ?

Rendez-vous le 19 avril 2015 !

Bon Festival

Olivier H.

BIFFF 2015 : programme de la Compétition Thriller
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents