Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique de HACKER'S GAME de Cyril Morin (France / Etats)

Publié par lecinemadolivierh sur 14 Février 2015, 17:45pm

Catégories : #Critique Film

Critique de HACKER’S GAME de Cyril Morin (France / Etats Unis) :

(Date de sortie le 23 mars 2015 directement en VOD)

Genre : thriller politico-dramatique

Sujet : Soyan (Chris Black Box Schellenger), un jeune activiste dont la spécialité est le hacking (Intrusion dans des systèmes informatiques) est engagé par une grande entreprise dirigée par Russel Belial (King Orba), suite à sa cyber attaque sous la couverture d’Independant Leak, connu pour ses attaques informatiques auprès de grandes entreprises, banques ou encore assurances. L’objectif d’Independant Leak est de dévoiler au grand public les magouilles et compagnies de ces grandes firmes qui dirigent en quelque sorte le monde de l’économie. Loise (Pom Klementieff) est une sorte de hackeuse détective qui travaille pour le compte de l’avocate Alice (Gayla Johnson). Russel va vite repérer Alice et va l’embaucher dans sa société, afin de l’avoir comme allié et non comme ennemi. Une partie de jambes en l’air va envoyer notre Alice aux Pays des Merveilles (C’est ce que l’on appelle, une promotion canapé). Quand Soyan rencontre Loise, c’est l’étincelle d’un grand Amour, ou plutôt le début d’un amour platonique. Il faut dire que nos deux tourtereaux ont besoin de la technologie pour communiquer. Sms, écrans, lunettes virtuelles … Une True Romance débute, mais les embuches ne sont jamais loin …

Pour son second film, Cyril Morin s’entoure d’une belle distribution, à commencer par la belle Pom Klementieff, connue pour ses rôles dans Old Boy, Paris à Tout Prix, Les Kaïra, Radiostars ou encore dans la série de Canal+ Pigalle la nuit. C’est la Star du film ! Elle apporte sa beauté au film, mais également sa fragilité ainsi que sa sensibilité.

Puis, on retrouve certains acteurs du premier film de Cyril Morin, The Activist, dont vous pouvez lire ma critique sur le blog. A commencer par l’impressionnant King Orba (Night and Day, La 25ème Heure, Desperado 2). Sa froide interprétation est sans faille. C’est en quelque sorte un visage à un Big Brother qui vous surveille. Puis, la belle Alena von Stroheim (Lena Leiboviz dans le film) qui avait interprété un rôle dans le court métrage The Application Cafe de Cyril Morin. Une habituée de Morin, dont on ne se lasse pas.

Hacker’s Game est produit par Media in Sync qui avait produit The Activist.

Je tiens à remercier Arnaud Gauthier de Media in Sync pour avoir pu visionner ce film avant sa sortie.

Ma note : 7/10. Hacker’s Game, comme vous l’aurez certainement compris traite d’un sujet d’actualité suite à la récente cyber attaque de Sony Pictures (Mails, numéro de sécu de stars dérobés). A cela s’ajoute une modernisation du roman 1984 de George Orwell avec un Big Brother qui retravaille sans cesse l’histoire à partir de journaux ou de livres, ce que fait Russel Belial dans le film, en remplaçant une part de vérité sur la toile par des mensonges, toujours tourné à son avantage. Ici le papier a été remplacé par le virtuel, grosses sources de données mondiales au temps réel. Dommage que l’histoire d’amour dans Hacker’s Game prenne plus de place que cette intrigue économico-politique tournée un peu à l’imbroglio. Le film aurait peut-être dû être un peu plus long que 88 minutes ? Après ce second film, c’est certain, Cyril Morin est un activiste. Il sort des sentiers battus et traite de sujets difficiles, comme la révolte d’Indiens à Wounded Knee ou ici la révolte de jeunes hackers devenus cibles d'un puissant entrepreneur. Cyril Morin est actuellement aux Etats Unis sur le tournage de son troisième film intitulé « NY84 » (Tiens, ce ne serait pas un 1984 qui se passerait à New York ?) où on retrouvera Chris Schellenger. Hacker’s Game fait méditer sur l’authenticité des informations qui sont sur internet. D’ailleurs, cette critique, est-elle la mienne ou a-t-elle été remaniée par un hacker pour le compte de Media in Sync ?

Olivier H.

Critique de HACKER'S GAME de Cyril Morin (France / Etats)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents