Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique de BULLHEAD de Michael R. Roskam (Belgique)

Publié par lecinemadolivierh sur 7 Février 2015, 17:21pm

Catégories : #Critique Film

Critique de BULLHEAD de Michael R. Roskam (Belgique) :

(Date de sortie en France en salle le 22 février 2012)

Genre : drame policier

Sujet : dans la province de Limbourg en Belgique, Jacky Vanmarsenille (Matthias Schoenaerts), fils d’éleveur de bovins, a repris la ferme (l’affaire) familiale. Il nourrit ses bovins avec des piquouses, dignes d’être celles qu’utilisent les cyclismes de haut niveau. (Enfin, moi je vous dis ça, mais je n’ai rien dit, c’est à l’insu de mon plein grés !) Jacky envisage-t-il que ses vaches gagnent le Tour de France ? C’est possible … A moins que ce soit pour qu’elles s’engraissent rapidement d’une drôle de matière, sûrement pas très comestible … Vous l’aurez compris, le sujet traite du trafic d’hormones en Belgique, avec ses éleveurs, vétérinaires et flics corrompus. Puis, un flic corrompu se retrouve assassiné et change la donne. Jacky se voit en première mire des poulets. Paranoïa en vue … un traumatisme d’enfance réapparaît suite à la ré apparition d’un ami d’enfance Diederik Maes (Jeroen Perceval) …

Bullhead devrait plaire à un certain Lance Amstrong pour son sujet, ou tout du moins, lui donner un peu de nostalgie …

Bullhead a remporté une multitude de Prix dont celui du Meilleur Premier Film à FanTasia, ainsi que le Prix du Jury et celui du Public au Festival International du Film Policier de Beaune (Anciennement Cognac), Prix du Meilleur Réalisateur et Meilleur Acteur au Festival International des Jeunes Réalisateurs de Saint Jean-de-Luz, ainsi que les Magritte du Meilleur Scénario, Meilleur Film Flamand et Meilleur Acteur. Il a été nommé aux Oscars pour le Meilleur Film en langue Etrangère. C’est dire que Bullhead est du genre gros poisson !

Bullhead est produit par Bart Van Langendonck et les sociétés de production Eyeworks Film & TV Drama, Savage Film et Waterland Film & TV.

Le film est distribué par Kinepolis Film Distribution.

Nombre d’entrée en salle en France : 69 551 entrées pour une recette d’environ 420 000 euros (152 000 dollars dans le monde) pour un budget inconnu. Ce qui n’est pas énorme. Mais attention, c’est un premier film et c’est la première apparition de Matthias Schoenaerts.

Note IMDB : 7,4/10 pour 14 993 votes des internautes. Une note assez bonne dans l’ensemble.

Ma note : 7,5/10.Tête de Bœuf ou Bullhead a pour seul et unique défaut de trainer un peu en longueur. Mais pour un 1er film, l’effet est réussi. L’évolution du personnage principal, Jacky interprété par le formidable Matthias Schoenaerts (De Rouille et d’Os), monte en crescendo jusqu’à un pétage de plomb sans limite. Comment un homme peut-il se transformer en un animal sauvage ? Je fais ici référence à la scène culte dans l’ascenseur à la fin du film qui fait penser à une même scène dans Drive de Nicolas Winding Refn. Bullhead est un premier film, d’une rare qualité scénaristique et d’interprétation des acteurs. Michael R. Roskam est un réalisateur à suivre de très près … Moralité du film : posez-vous des questions sur le steak qui est dans votre assiette. De quoi devenir végétarien !

Olivier H.

Critique de BULLHEAD de Michael R. Roskam (Belgique)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents