Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog du cinema d' Olivier H

Le blog du cinema d' Olivier H

Blog spécialisé sur les Festivals Internationaux de Films Fantastiques comme Fantastic'Arts, FantasPorto, BIFFF, AIFFF, Mauvais Genre, Cannes, NIFFF, Fantasia, PiFan, Deauville, L'Etrange Festival, FEFFS, La Samain, Trieste, Razor Reel, Les Utopiales, PIFFF ...


Critique du court métrage UMBA de Fabien Coupez (Etats Unis)

Publié par lecinemadolivierh sur 5 Octobre 2014, 13:11pm

Catégories : #Critique Film

Critique du court métrage UMBA de Fabien Coupez (Etats Unis) :

(Année 2014)

Genre : drame expérimental

Sujet : une jeune et jolie femme perd la vie lorsqu’elle se fait percuter par une voiture. Elle se retrouve très vite en co location dans une morgue … A son réveil, elle ouvre la fermeture éclair de son sac de couchage (ou bien est-ce un sac mortuaire ?) et voit qu’elle n’est pas seule. Puis, un type balafré au thorax se réveille et commence à exécuter un ballet (Il ne lui manque que le tutu qui va bien). Puis d’autres zombies se réveillent et font un dance-thriller version ballet classique. La nana ne comprend pas très bien ce qui se passe et que fait-elle dans cet endroit. Comment a-t-elle atterri ici ? Ses co locataires vont lui faire comprendre qu’elle est morte, à la méthode Cendrillon, en lui enfilant, ses chaussures (Bien sûr !). Mais quel est ce lieu ? Est-ce le paradis ou l’enfer ? (Cela dépend si vous aimez la danse classique ou non …)

UMBA est un court métrage osé sans dialogue, porté par une bande son house music d’Ark, d’une durée de 15 minutes. C’est un projet un peu casse gueule et Fabien Coupez a tenté de faire une narration entre l’image et le son (Avoir un événement scénaristique à partir d’un événement musical).

UMBA est autoproduit par Fabien Coupez (Flame Artist VFX Supervisor).

Interprètes : Ramona Kelley, Steven Ezra, Shakirah Stewart, Alison Clanay, Eric Hoisington, Sarah Nachbauer, Jonathan Eden et David Eden.

UMBA a été présenté dans de nombreux festivals, dont le très renommé Festival de Puchon PiFan 2014, ainsi qu’au Festival de Burbank. En septembre 2014, UMBA a été projeté au cinéma Max Linder à Paris (Salle complète : plus de 600 spectateurs).

Petite anecdote : Marina de Van (Le bon Dark Touch) fait parti de la liste des remerciements …

Ma note : 6,5/10. Dans ce genre d’exercice, comparable au récent The Tribe de Myroslav Slaboshpytskiy (Long métrage sans dialogue) présenté au dernier Festival de Cannes, il est très difficile de tenir l’attention des spectateurs. Exercice encore plus compliqué si on n’adhère pas franchement à la musique hypnotique d’Ark. Si vous n’accrochez pas à la musique, comme moi, vous tombez vite dans une sorte de somnolence, où on s’attend à un réveil brutal, du genre revirement musical et scènes de gore (Genre la nénette qui est égorgée qui pourrait perdre sa tête en arrière dès qu’elle sautille un peu trop, ou encore un bébé zombie qui sort du ventre de sa défunte mère …) ! Que nini, Fabien Coupez reste sérieux au niveau de sa ligne de conduite. UMBA est aussi en quelque sorte un hommage au Thriller du regretté Michael Jackson. Il n’y a pas de Zumba dans UMBA, même si Shakirah fait partie des interprètes ! (Ah, ce n’est pas la star Colombienne ?). Vous reprendriez bien un peu de Gym Tonic ?

Olivier H.

Critique du court métrage UMBA de Fabien Coupez (Etats Unis)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents